Ski: L'Autrichien Michael Walchhofer a plané sur Val Gardena

© 2010 AFP

— 

L'Autrichien Michael Walchhofer a plané vendredi sur la Saslong de Val Gardena, la piste la plus +gagnante+ de sa longue carrière, pour dominer le super-G de la Coupe du monde ski alpin, loin au-dessus de ses adversaires.

Pour son 17e succès (un 17 décembre!) sur le circuit majeur, l'hôtelier d'Altenmarkt a déployé ses ailes, devançant de 67/100es l'Allemand Stephan Keppler, à son premier podium, et le Canadien Eric Guay de 81/100es.

"Cette piste me convient. J'ai gagné ici quatre fois et terminé deuxième quatre autres fois", a rappelé l'imposant (1,92 m) vainqueur. Comme une évidence.

Au tableau de chasse du Salzbourgeois, la Saslong (le grand caillou) tient effectivement une place à part, avec deux victoires en descente (2007 et 2008) et désormais deux en super-G. C'est d'ailleurs par un succès dans cette dernière discipline, en 2004, que +Walchi+ avait meublé sa longue attente, lui qui a également été deuxième à quatre reprises, toujours en descente.

Vainqueur de la première descente de la saison, le 27 novembre à Lake Louise (Canada), le père de famille (trois enfants) de 35 ans a commencé en trombe sa dernière saison. Son secret? "Je suis calme, décontracté. Je skie avec joie, appréciant chaque instant. L'an dernier, je voulais trop bien faire et je me suis tendu. Même à mon âge, on peut tirer des leçons".

Après une saison 2009/2010 horrible pour l'intéressé mais plus généralement pour les +Rouge et blanc+ -aucune victoire en descente, pas de médaille aux JO de Vancouver-, le placide Michael a sonné le réveil. Et pris la tête du classement général, très serré, devant son compatriote Benjamin Raich, quatrième vendredi.>

A 27 ans, Keppler a finalement connu un jour avec. "J'avais déjà fait de bons entraînements ici mais mon meilleur classement était une huitième place. Pour une fois, j'ai réussi à faire une course constante de haut en bas", a expliqué le skieur de la région de Stuttgart, désormais établi dans les montagnes bavaroises.

Et puis, détail important, Keppler a bénéficié, dossard 7, d'un temps encore clément. Avant que la neige ne s'invite au départ, descendant ensuite jusqu'à l'arrivée avec une visibilité réduite.

A son troisième podium à Val Gardena, le Québécois Eric Guay a ajouté une ligne à la longue tradition des podiums canadiens dans la station dolomitique.

Quoi qu'il arrive samedi, jour de la descente, Walchhofer a donc réussi le premier panneau de son dyptique d'adieux à la Saslong. "Je n'ai pas de nostalgie. La descente sera un bon test. Je m'y rendrai le coeur léger pour mon dernier départ (à Val Gardena). J'irai en essayant de garder une attitude positive. Ca ne sera pas facile car tout le monde attend que je gagne encore", a conclu le vainqueur magnifique.

Classement du Super-G de Val Gardena, comptant pour la Coupe du monde messieurs de ski alpin, disputé vendredi:

1. Michael Walchhofer (AUT) 1:34.35

2. Stephan Keppler (GER) 1:35.02

3. Erik Guay (CAN) 1:35.16

4. Benjamin Raich (AUT) 1:35.32

5. Romed Baumann (AUT) 1:35.58

6. Silvan Zurbriggen (SUI) 1:35.68

7. Werner Heel (ITA) 1:35.74

8. Carlo Janka (SUI) 1:35.76

9. Georg Streitberger (AUT) 1:35.82

10. Klaus Kröll (AUT) 1:35.85