Quatre jours pour en savoir plus

Julien Ropert

— 

Ronny Rodelin, l'homme en forme du moment, mènera l'attaque nantaise ce soir.
Ronny Rodelin, l'homme en forme du moment, mènera l'attaque nantaise ce soir. — F. Elsner / 20 minutes

Il est temps de prendre position. Depuis le début de cette saison, les Nantais naviguent à quelques points du podium. Toujours à portée, mais jamais dans le tiercé gagnant. Simple retard dû à un début de saison poussif ou reflet fidèle des limites de ce groupe ? On va vite être fixé. « Les deux matchs qui arrivent nous permettront de savoir où on se situe, pose Bruno Cheyrou. Si on perd beaucoup de terrain, ce sera difficile de revenir. Si on arrive à faire deux bons résultats, on sera en embuscade, et on pourra accélérer avant 2011. » La première étape, ce soir face à Sedan, résume assez bien l'enjeu. Une victoire mettrait Nantes dans le bon wagon, mais une défaite signifierait un retard d'au moins six points sur le trio de tête.

Eviter de se faire distancer
« A l'évidence, on est vraiment à un tournant, reconnaît Baptiste Gentili. Etre distancé, même s'il reste une moitié de championnat, ce serait problématique. Trois points, ce serait bien, quatre aussi. Et six, ce serait très bien. » D'autant qu'une série positive permettrait de frapper un grand coup et d'affirmer des ambitions à la hauteur du statut du club. « Depuis le début de saison, il n'y a pas une équipe qui nous est apparue nettement supérieure à nous, souligne Bruno Cheyrou. On a travaillé, on a bien stabilisé l'équipe. » Il s'agit maintenant de le démontrer.

remake

Après la Coupe de France, Nantes et Vertou s'affronteront en 64e de finale de la Coupe Gambardella. Les Nantais avaient échoué en demi-finale de l'épreuve l'an dernier.