diabaté veut encore grandir

marc nouaux

— 

Le géant malien (1,94 m) revient de loin. Alors qu'il avait obtenu la possibilité de s'exprimer en L1 grâce à un prêt à Nancy la saison dernière, Cheikh Diabaté s'est blessé gravement à un genou et a été écarté des terrains pendant près d'un an. « Aujourd'hui c'est fini, je n'ai plus de douleur. Je peux enfin travailler tranquillement », avoue-t-il soulagé. Un arrêt qui a stoppé net son début de carrière prometteur : lors de la saison 2008-2009, l'attaquant de vingt-deux ans avait inscrit 14 buts en L2 lors d'un prêt à Ajaccio. Aujourd'hui, le secteur offensif des Girondins étant complètement en chantier, Cheikh a l'opportunité de saisir sa chance : « C'est bien, les jeunes ont la possibilité de jouer. Je suis là pour travailler, j'ai très envie de jouer sous le maillot de Bordeaux. »

Gagner du temps de jeu
Grâce à sa grande taille, il peut servir de point d'appui, une qualité qui fait défaut aux autres attaquants girondins. « Oui, mais je pense que je sais à peu près tout faire, même si je dois aussi progresser dans tous les domaines. Mais pour ça, il faut que je joue, répond-il. L'objectif est de faire souvent partie du groupe pour entrer en jeu et apprendre à connaître mes coéquipiers. Quand tu es sur le terrain, tu comprends mieux les choses. » Et c'est surtout le meilleur moyen de se montrer. Face à Rennes, dimanche, il s'est procuré deux bonnes occasions en fin de match, ce qui l'a mis sur le devant de la scène. De nature extrêmement timide, Diabaté préfère avant tout rester à sa place sans oublier d'être ambitieux : « On m'a toujours appris à laisser parler les grands frères. Mais je veux jouer pour devenir un grand joueur. »