Le président de Montpellier, Louis Nicollin, le 27 novembre 2010
Le président de Montpellier, Louis Nicollin, le 27 novembre 2010 — K.VILLALONGA/SIPA

FOOT

Ligue 1: Loulou Nicollin, auditionné par le conseil de l'éthique, s'est «excusé»

Il était convoqué pour avoir allumé le conseil national de l'éthique…

«C’est vraiment des gros clowns. Je les emmerde ces mecs-là.» Pas vraiment heureux d’avoir été convoqué devant le Conseil de l’éthique, Loulou Nicollin, le président de Montpellier, avait laissé échapper son courroux envers le CNE, en novembre dernier. Des propos pour lesquels il était auditionné, aujourd’hui, par ce même CNE. «Je me suis excusé, a expliqué Loulou à la sortie de l’audition. Je regrette d'avoir dit des mots désagréables à la commission alors que ce sont des gens qui font leur boulot.»

«Il faut que je fasse plus attention, poursuit-il. Les gens de la commission ont essayé de me faire une leçon de morale que je ne voulais pas accepter, mais finalement je l'accepte parce que soi-disant je représente quelque chose dans le foot français et que je n'ai pas à dire des mots comme ça. Mais bon, de par mon métier, on n'est pas des littéraires. Dorénavant je vais essayer de faire gaffe aux mots que j'utilise. Si je vais arrêter de parler? Je ne sais pas. Je ne sais pas si ça vous manquerait. En tous cas il n'y a personne qui a fait une pétition pour me faire taire. Si je suis suspendu? Ben il faudra trouver quelqu'un pour signer les chèques... Mais j'espère que je ne serai pas suspendu.» On l'espère aussi.