Sport

La Timidité des toulousains est un vilain défaut

football Lyon n'a pas forcé hier, pour battre un TFC très timoré (2-0)

Inoffensif et insipide. Le TFC n'a pas longtemps fait illusion à Lyon (2-0), auteur hier de son dixième match d'affilée sans défaite en Ligue 1, dont sept victoires. L'intenable Lisandro, à la réception d'un tir de Bastos repoussé par Valverde (5e), exploite de la tête la première erreur toulousaine, inhabituellement signée Capoue. Gomis, d'un tir croisé du gauche, plie l'affaire une demi-heure plus tard. « C'est le pire scénario face à Lyon, se désole Alain Casanova. Il aurait fallu tenir le 0-0 un peu plus longtemps et éventuellement mener au score. »

Le fantôme de Santander
Bâtie pour évoluer en contre, l'équipe toulousaine se retrouve en effet bien démunie quand elle encaisse le premier but. Surtout lorsque l'une de ses ailes est occupée non pas par un joueur percutant, mais par un relayeur comme Machado, titularisé à droite. Le Portugais se créée toutefois la plus belle occasion du TFC, avec le curieux centre de Tabanou sur le poteau de Lloris (45e+3). Mais la frappe molle du Portugais n'inquiète pas le gardien des Bleus (17e). « On a été très timides », déplore Capoue. Héros des victoires à Auxerre (1-2) puis contre Caen (1-0), Santander n'a cette fois rien réussi de bon. Seuls Fofana, Sissoko voire Mansaré (entré juste après la pause à la place de M'Bengue, blessé à la cuisse droite) ont surnagé. Les Lyonnais n'ont pas forcé leur talent pour grimper sur le podium, au terme de la 17e journée de L1. De leur côté, avant de recevoir Lorient (11e), les Toulousains glissent à la 12e place. Une position aussi peu glamour que leur performance à Gerland.

Un jeune attaquant uruguayen en stage

Rodrigo Tassara a participé samedi au match amical remporté (2-0) par la réserve (CFA 2) face à Albi (CFA). Cet attaquant uruguayen de 18 ans effectue « un stage en raison des bonnes relations entre son club et le TFC », indique un dirigeant violet. Tassara évolue à Fénix (D1 uruguayenne) comme le gardien panaméen Luis Mejia (19 ans), que la presse sud-américaine annonce aussi à Toulouse. Une rumeur démentie par le club.