C'est toujours la même histoire...

David Phelippeau

— 

Tranquillement, le FCN s'est qualifié pour les 32es de finale de la Coupe de France.
Tranquillement, le FCN s'est qualifié pour les 32es de finale de la Coupe de France. — F. Elsner / 20minutes

Un casting identique, une intrigue quasi similaire et un copier-coller au niveau des réactions. Samedi soir, on se serait cru revenu trois ans en arrière quand le FC Nantes, sur le point de remonter en L1, avait au petit train éliminé les amateurs de Vertou (CFA 2)... Une formation vertavienne vaillante d'un côté, une équipe nantaise plutôt dominante de l'autre. Bis repetita.

Guillaume Garnier a cru à la valise
La Coupe de France s'écrit très souvent de la sorte quand des amateurs bravent des professionnels. « On est tombés dans le jardin du FC Nantes, c'est loin d'être un déshonneur », positive, à l'issue du match, l'entraîneur de Vertou, Johann Sidaner. Un discours vertavien mâtiné de révérence et d'admiration. « A peine le dos tourné, le ballon est derrière nous, raconte le défenseur Jérôme Corbineau. On sent vraiment la différence sur le plan tactique, technique et physique. » Arnaud Biguet, qui a pourtant eu la balle d'égalisation au bout des crampons, décèle même « deux classes d'écart », car « ça allait vite, très vite ». Trop vite notamment sur l'ouverture du score précoce des Canaris (6e minute). « La valise m'a alors traversé l'esprit, avouera le gardien de but, Guillaume Garnier. Soit on coulait, soit on se battait et on s'accrochait... » Vertou optera pour la seconde option. La même qu'il y a trois ans.

Carole et Nego perturbés ?

Les deux joueurs, qui sont en pourparlers pour prolonger avec le FCN, seraient « perturbés et moins performants à cause de cette affaire », selon Gentili.