« à Vaulx, nous avons un peu l'esprit rugby »

— 

L'entraîneur du FC Vaulx-en-Velin (DH) s'est confié au lendemain du succès remporté face à Lons-le-Saunier (1-0) qui propulse le club vaudais en 32e de finale de la Coupe de France pour la troisième fois de son histoire.

Quel est votre sentiment après la qualification de votre équipe ?
C'est un sentiment de joie qui prédomine. Quinze ans après, le club retrouve ce stade de la compétition. Comme prévu, la rencontre a été très difficile face à un adversaire qui nous a posé beaucoup de problèmes. Ce fut un vrai match de coupe, mais nous en voulions un peu plus. Il y a eu une belle ambiance et du suspense à défaut d'avoir disputé un super match. La soirée a toutefois été ternie par l'expulsion de deux de nos joueurs (Belgacem et Rabhi). ça va nous handicaper pour notre prochain match de championnat, dimanche, face au leader de notre poule, Echirolles. J'espère que ceux qui n'ont pas beaucoup l'occasion de jouer sauront saisir leur chance.

Comment avez-vous célébré l'événement ?
La soirée a été bien arrosée et nous avons fini très tôt ce matin (hier). A Vaulx, on aime bien faire la fête. Nous avons un peu l'esprit rugby.

Quels sont vos espoirs avant le tirage au sort qui aura lieu en fin

de journée (18 h 30), à Bordeaux ?
On l'attend avec impatience en espérant tomber contre un club professionnel pour que ce soit encore plus la fête. Ce serait super d'affronter Marseille ou le Paris SG, même si nous ne pourrions pas les recevoir dans notre stade.recueilli par S.M.