la politique des petits pas valenciennois

— 

Le VAFC avance au ralenti. Battu samedi à domicile par le PSG (1-2), le club nordiste ne décolle pas du bas de tableau. Seizièmes avec 19 points, les Valenciennois ne sont plus qu'à 4 points de la zone rouge. Logique pour un club qui n'a pris que quatre points lors de ses cinq derniers matchs. « Ce n'est pas une situation confortable, mais on savait que ce serait compliqué jusqu'à la trêve », avoue Philippe Montanier, l'entraîneur du VAFC. Problème, les semaines passent et les maux valenciennois ne se soignent toujours pas. L'animation offensive reste très moyenne, les recrues tardent toujours à s'imposer (hormis Aboubakar) et l'infirmerie ne désemplit pas. « Notre mercato d'hiver sera le retour des blessés [Bong, Kadir, Rafael…] », annonce déjà Francis Decourrière, le président du VAFC. En attendant ses éventuels sauveurs, il reste deux matchs avant Noël pour se donner de l'air. Sinon le club valenciennois risque de gâcher ses fêtes de fin d'année.f. l.