Coupe Davis: Monfils apporte le premier point à la France

© 2010 AFP

— 

Gaël Monfils a apporté le premier point à la France en finale de Coupe Davis face à la Serbie en battant Janko Tipsarevic en trois sets 6-1, 7-6 (7/4), 6-0, vendredi à Belgrade.

Cette victoire, arrachée par un Monfils très solide malgré un rhume, lance idéalement la partie pour le camp français qui avait également remporté le premier point lors de ses deux dernières victoires en 1996 et 2001.

Elle enlève aussi une grosse pression à Gilles Simon avant sa rencontre avec le N.1 serbe Novak Djokovic lors du deuxième simple. "J'espère que +Gillou+ va faire un exploit en battant Novak, le N.3 mondial chez lui. Et derrière que les gars finiront en double tranquillement", a réagi Monfils au micro de France 3.

Il a tenu avec prestance son rang de leader de l'équipe en l'absence de Jo-Wilfried Tsonga, forfait sur blessure et supporteur bruyant en bord de court en compagnie de Julien Benneteau, autre blessé.

Classé au 12e rang mondial, il a fait respecter la logique face au 49e et il l'a fait avec la manière, malgré un rhume qui l'a fait user une boîte entière de mouchoirs dans l'ambiance plus tiède que brûlante de la Belgrade Arena.

Le Parisien de 24 ans avait confié la veille qu'il était "en panique" à l'idée de jouer cette finale. Mais c'est son adversaire, pourtant plus expérimenté et héros de la demi-finale face aux Tchèques, qui a pris de plein fouet l'énorme pression qui entoure la finale.

Tipsarevic a craqué à chaque virage important de la rencontre. Il a commencé par deux doubles fautes et a ensuite traversé le premier set comme un zombie. Il a perdu les nerfs dès le premier point du tie-break du deuxième set sur une décision d'arbitrage. Et il a encore perdu son service sur une double-faute dans le premier jeu du troisième set avant de finir par se liquéfier.

"Janko m'a donné deux double-fautes d'entrée et j'ai tout de suite vu qu'il était très crispé et ça m'a vraiment aidé à me relâcher. Je me sentais bien", a déclaré Monfils qui a effectivement été épatant de constance et de mesure.

Appliqué derrière une bonne première balle (11 aces), il a trouvé le juste ton entre patience et prise de risques pour mener tranquillement sa barque (51 coups gagnants contre 14 fautes directes, 48-38 pour Tipsarevic).

Il a été très solide pour gérer une panne de service au deuxième set, effacer deux balles de break et résister à la renaissance de son adversaire. Il a surtout été beaucoup plus stable dans le tie-break sous haute tension de la deuxième manche, le tournant de ce premier simple.

"Je suis bien rentré dans le match, j'ai réussi à bien gérer mes émotions. Je les ai laissées sortir parce que je n'en pouvais plus, vraiment et qu'on avait décidé avec Guy (Forget) de garder du naturel. Je suis vraiment très content", a-t-il souligné.

Avec ce succès, la France n'a toujours pas perdu un seul match à enjeu cette année en Coupe Davis. Pour Monfils c'est la quatrième victoire en quatre simples après celles face à l'Allemand Philipp Kohlschreiber, l'Espagnol David Ferrer et l'Argentin David Nalbandian.