Mondial 2022: le Qatar choisi pour ses investissements dans le sport

© 2010 AFP

— 

La désignation du Qatar pour organiser la Coupe du monde 2022 de football vient couronner les investissements réalisés dans le domaine du sport et celui des infrastructures par cette richissime monarchie gazière du Golfe.

Ce choix a été accueilli jeudi par une explosion de joie à Doha, la capitale, qui n'a pratiquement pas dormi de la nuit et où autochtones et expatriés arabes ont fêté un succès "pour l'ensemble du Proche-Orient".

Une autre célébration est prévue vendredi en début de soirée lors du retour de Zurich de la délégation qui a fait aboutir le dossier du Qatar auprès de la Fédération internationale de football (Fifa).

La presse locale exultait vendredi avec des suppléments consacrés à cet évènement. "Journée historique pour le Qatar" ou "la joie du Qatar partagée par tous les Arabes", sont quelques-uns des gros titres des journaux.

Les commentateurs retiennent le fait que l'événement planétaire aura lieu, avec le choix du Qatar, pour la première fois dans un pays du Moyen-Orient et plus est dans un pays arabe.

L'autre thème est la capacité du Qatar d'honorer l'engagement pris, celui d'organiser le Mondial-2022 dans les meilleures conditions.

L'émir, cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani, l'a assuré personnellement en déclarant de Zurich que "le Qatar est capable de grandes réalisations même si c'est un petit pays". "C'est promis, les installations sportives seront d'une qualité optimale et feront la Fierté de tous les Arabes".

Le Qatar, avec 11.400 km2, est le plus petit pays du monde à obtenir l'organisation du Mondial, mais il est assis sur une richesse énorme, étant le troisième producteur de gaz du monde et un important pays pétrolier.

Il consacre une enveloppe de 100 milliards de dollars au développement de ses infrastructures, avec l'ambition de s'imposer comme un centre touristique.

Dans le domaine du sport, le pays a acquis une bonne expérience. Il avait organisé en 1995 la Coupe du monde de football de moins de 20 ans et en 2006 les 15e Jeux asiatiques, jugés comme les meilleurs dans l'histoire du tournoi.

Le Qatar a depuis 1990 son tournoi annuel de tennis ATP, comme il a accueilli à Doha les Masters féminin et la course Grand Prix MotoGP. En 2011, il organisera la Coupe d'Asie des nations de football et les Jeux pan-arabes.

Pour le chantier du Mondial-2022, les responsables du Qatar ont promis de se mettre au travail immédiatement car le pari est de taille.

Il s'agit de doter le pays de plusieurs stades, d'un réseau moderne de transport, avec un système de métro, et d'une capacité d'accueil hôtelière à la mesure de la Coupe du monde du football.

Le Qatar affirme avoir la capacité de climatiser les stades et s'est engagé à démonter une partie des installations après le Mondial pour être offertes à des pays en développements, pauvres en infrastructures sportives.

Aucune réaction n'a été enregistrée à Doha à la déclaration du président américain Barack Obama, dont le pays était candidat pour le même Mondial, qualifiant le choix du Qatar de "mauvaise décision".

Concernant les craintes d'attentats, le président du Comité de candidature, cheikh Mohammed Al-Thani et fils de l'émir, a assuré que "sur le plan de la sécurité, le Qatar organisera une Coupe du monde immaculée".

Déjà sur les sites islamistes, des jihadistes ont prédit qu'Al-Qaïda aurait établi un "état islamique" dans le Golfe d'ici à 2022.