« La SIG fait revenir les anciens »

Recueilli par Floréal Hernandez

— 

L'entraîneur limougeaud Eric Girard.
L'entraîneur limougeaud Eric Girard. — A. Reau / SIPA

Deux ans et demi après son éviction de la SIG, Eric Girard accueille le club strasbourgeois avec Limoges, un promu pas comme les autres. « Ici, parler de maintien, ça fait rigoler tout le monde. Je suis forcé de freiner les ardeurs alors que d'habitude c'est moi qu'on modère. »

Eric, est-ce spécial pour vous

de retrouver la SIG, samedi ?
Non, car le match se joue à Limoges. ça aurait été différent si ça avait été à Strasbourg qui a été un endroit important dans ma carrière [champion de France 2005, trois qualifications européennes] et où j'aurai revu beaucoup de monde. Je vais retrouver avec plaisir d'anciens joueurs, Olivier [Weissler, l'adjoint de Frédéric Sarre] ou Charles [Zorner, l'intendant de la SIG]. Mais les retrouvailles seront brèves, on ne passera pas notre week-end ensemble. Pendant 40 minutes, les bons souvenirs vont être mis de côté.
ça vous fait sourire de retrouver Jeanneau, Mc Cord, R. Greer

et Giffa que vous avez dirigés

et qui pour certains viennent

tout juste de revenir à la SIG...
Je ne sais pas si c'est marrant, en tout cas, c'est surprenant. A une époque, on n'a pas voulu faire les efforts pour les garder. On en avait pourtant les possibilités. Aujourd'hui, les dirigeants font revenir les anciens, c'est bien. ça fait plaisir parce que ça veut dire qu'ils ont bien fait leur travail et que c'était bien de les faire venir. C'est d'ailleurs énorme d'avoir réussi à les faire revenir à Strasbourg. Avec M'Baye et Digbeu, ça donne une superbe armada sur le papier.
De bien les connaître, va-t-il

vous permettre de déjouer

les plans strasbourgeois ?
Quand il y en a un, on peut essayer. Là, ils sont quatre. Ce sera difficile de réduire la performance de tous ces joueurs, d'autant que ce sont des garçons de très haut niveau. En plus, ces quatre joueurs auront un petit surplus de motivation, ils voudront sûrement se rappeler à mes bons souvenirs.

Retrouvailles bis

Meneur de la SIG de 1999 à 2003, Frédéric Forte a pris la présidence de Limoges en 2004 alors qu'il était encore joueur et que le CSP était tombé en Nationale 1. Forte aura mis six ans a ramené le champion d'Europe 1993 en Pro A.