« être prêts dans les tronches »

RECUEILLI PAR jérôme pagalou

— 

Anthony Réveillère s'attend à « une guerre psychologique » demain à Montpellier.
Anthony Réveillère s'attend à « une guerre psychologique » demain à Montpellier. — M. LIBERT / 20 MINUTES

Il a haussé le ton dans le vestiaire après la déroute (3-0) à Schalke 04.

Anthony Réveillère est revenu hier sur les difficultés en déplacement de l'OL, qui se rend demain (21 h) à Montpellier, sans Gourcuff, Diakhaté et Cissokho.

L'OL reste sur 5 victoires et 3 nuls en L1 mais ne semble pas serein...
Je ne suis pas inquiet mais il ne faut pas oublier nos problèmes à l'extérieur. Nous sommes passés près de la correctionnelle à Rennes et Lens. Nos adversaires sentent qu'en ce moment, sous pression, on peut craquer dans les débuts de matchs. Il faudra donc être prêts dans les tronches dès les premières secondes à Montpellier.

Pourriez-vous dépanner à gauche en l'absence d'Aly Cissokho ?
À mon retour de blessure (en avril 2009), j'ai voulu reprendre mes marques au poste d'arrière droit et j'ai dû me faire comprendre ! Ma polyvalence m'a desservi à un moment et je tiens à me stabiliser à droite. Il faudrait en discuter...
Comment vivez-vous votre avenir incertain à l'OL (son contrat se termine en juin prochain) ?
Je me sens bien ici. J'ai 31 ans et je fais mes matchs. Être sélectionné en bleu m'a également donné de la confiance. Donc je ne me prends pas la tête avec ça. L'avenir est écrit et on verra ce qu'il nous réserve...

LISANDRO

Claude Puel a évoqué hier la sortie remarquée de l'Argentin face au PSG : « Il peut être un peu caractériel, mais je préfère le voir comme ça qu'apathique. Notre relation est très bonne. »