« on prend des buts évitables »

recueilli par marc nouaux

— 

Marius Trésor, aujourd'hui co-entraîneur de l'équipe réserve, évoque les carences de Bordeaux à deux jours du déplacement à Saint-Etienne (Dimanche à 21 h).

Marius, aujourd'hui, quel est le potentiel réel des Girondins ?
Bordeaux ne pratique pas un football extraordinaire mais n'est qu'à trois points du premier. Ca laisse toutes les chances de rentrer dans le bon peloton mais il y a encore du travail. Il faut déjà retrouver une stabilité défensive.
C'est un secteur qui ne vous a toujours pas convaincu ?
On prend des buts bêtes, évitables. Quand on les regarde on se dit que quelque chose ne va pas. Pour des professionnels, ce manque de concentration n'est pas normal. Il faut régler ce problème. L'absence de Marc Planus constitue un gros manque : C'est l'un des tauliers de l'équipe. Il est une sécurité pour les autres défenseurs car il les rassure beaucoup.
Avez-vous vu des progrès

dans l'animation offensive ?
Devant, tout tourne autour d'un garçon, Jaroslav Plasil. C'est lui qui fait bien jouer les autres lorsqu'il est en forme. Il faut que les autres lui emboîtent le pas pour que l'attaque soit performante Mais j'attends plus de Wendel. Son manque d'efficacité sur coup de pied arrêté nous fait cruellement défaut.

Ne pas perdre à Saint-Etienne permettrait de poursuivre la série…
On espère mais ça va être dur parce qu'il va faire très froid et cela peut être un facteur déterminant pour le match car on a beaucoup de joueurs qui le craignent… Comme moi ! (rires).