« Contre l'OM, il faut aussi avoir la baraka »

Recueilli par J. C. Magnenet

— 

« Jouer contre l'OM reste un match comme un autre pour moi », assure Julien Sablé.
« Jouer contre l'OM reste un match comme un autre pour moi », assure Julien Sablé. — J. C. MAGNENET / ANP / 20 MINUTES

L'Olympique de Marseille, leader du championnat de Ligue 1, joue au Ray ce dimanche à 17h. Un club qui a marqué la jeunesse du capitaine des Aiglons, Julien Sablé. Sur le terrain, le joueur ne fera pas de sentiments pour autant.

Vous êtes né et avez grandi à Marseille. L'OM, club du coeur ?
J'étais bien évidemment supporter des Marseillais dans ma jeunesse. J'avais 13 ans quand le club est devenu champion d'Europe... Au début de ma carrière pro, j'avais encore un peu d'affect, mais c'est fini. Ma famille vit toujours là-bas, et Marseille fait partie de mes racines. Jouer contre l'OM c'est maintenant un match comme un autre pour moi.

Vous allez retrouver Loïc Rémy,

qui fait son retour au Ray.

Les Aiglons vont le serrer de près ?
C'est un joueur en devenir, avec une individualité bien au-dessus des nôtres. On ne va pas pour autant se focaliser sur lui. Il a une grande force de caractère. S'il entre en jeu on tentera de le faire douter.

Le Gym, 16e du championnat,

a-t-il une chance face au leader ?
On jouera à fond. Je vous rappelle que la club, pourtant dans une mauvaise passe, a réussi à battre Lyon 4-1 la saison passée. Dans le foot, tout est possible. Cela se jouera sur la force psychologique. Beaucoup de paramètres peuvent faire basculer le match en notre faveur... et il faudra aussi avoir la baraka !

Les choses ne se présentent pas

au mieux avec de nombreux

blessés parmi le groupe...
Ce sont les aléas d'une saison. Mais on a prouvé la semaine dernière contre Monaco que nous sommes capables d'être forts et solidaires dans l'adversité. C'est des phrases bateau, mais qui ont un vrai sens sur le terrain.