La désignation des pays hôtes de la Coupe du monde reportée?

FOOTBALL Après les révélations de corruption à la Fifa, Transparency International réclame une enquête internationale...

A.M.

— 

Sepp Blatter, le président de la Fifa, le 11 novembre dernier, à Zurich.
Sepp Blatter, le président de la Fifa, le 11 novembre dernier, à Zurich. — S.SCHMIDT/AP/SIPA

«L’intégrité et la crédibilité de la Fifa, déjà secouées dans le passé, ont été durement terni et les dommages subis par la Fifa ces dernières semaines est considérable». Transparency International (TI), l’organisme de lutte contre la corruption, n’y va pas de main morte. Après les révélations de corruption touchant des membres du comité exécutif de la fédération internationale, TI souhaite que la désignation des pays qui organiseront les coupes du monde 2018 et 2022, initialement prévue jeudi, soit reportée. «Une enquête doit être conduite par un organisme indépendant dans le but d’établir les faits», explique l’ONG dans un communiqué de presse.

«Le Comité d’Ethique de la Fifa n’a pas l’air de présenter le degré requis d’indépendance»

Et pas question que l’affaire soit étouffée. «Le Comité d’Ethique de la Fifa n’a pas l’air de présenter le degré requis d’indépendance, d’ailleurs, le corps qui conduira cette investigation doit avoir des pouvoir d’investigation étendus dans le but d’être capable d’établir l’entière vérité». Deux membres de la fédération internationale ont déjà été sanctionnés pour avoir tenté de monnayer des votes. Lundi soir, une enquête de la BBC a révélé que quatre personnes avaient eu recours à ces pratiques. Pour le moment, Sepp Blatter n'a toujours pas prévu d'annuler la fête.