Ligue 1: La 15e journée à revivre en live comme-à-la-maison

R.S, B.V. pour le live

— 

Cesar Azpilicueta est l'arrière qui monte, André Ayew le milieu puncheur-buteur: les deux jeunes hommes ne cessent de prendre du galon à Marseille, avant une rencontre décisive en Ligue des champions mardi à Moscou devant le Spartak.
Cesar Azpilicueta est l'arrière qui monte, André Ayew le milieu puncheur-buteur: les deux jeunes hommes ne cessent de prendre du galon à Marseille, avant une rencontre décisive en Ligue des champions mardi à Moscou devant le Spartak. — Gerard Julien afp.com

 

Le programme

Samedi 27 novembre, à 19h00

Brest – Lens

Lorient – Rennes

Marseille – Montpellier

Monaco – Nice

Nancy - Saint-Etienne

Valenciennes - Arles-Avignon

A 21h00 Bordeaux – Lille

Dimanche 28 novembre, à 17h00

Auxerre – Toulouse

Caen – Sochaux

A 21h00 Lyon - Paris SG

La préparation insolite

Pour souder un groupe, rien de mieux qu’une petite virée commune, loin du terrain d'entraînement et sans crampons. Après, ç chacun ses excursions. Alex Dupond a choisi une prison pour changer les idées de ses joueurs avant la réception de Lens. Avec une dizaine de joueurs, le coach de Brest s’est donc rendu jeudi à la maison d’arrêt de Brest pour y signer quelques autographes et discuter avec les détenus. Si cela peut aider les Bretons à forcer le verrou nordiste, samedi soir.

La mise en garde

Signée Nicolas Penneteau, qui a tendance à s’alarmer de la trajectoire de Valenciennes actuellement. Dans L’Equipe, le gardien de VA réclame une récolte collective, que les joueurs «se mettent la pression». 17e avec un seul point d’avance sur le premier relégable, le club nordiste «ne peut pas passer au travers de ce match» face à Arles-Avignon, selon son gardien. Après le non-match à Nancy, cela ferait beaucoup.

La fausse promesse

Il n’y a plus de joueurs grecs dans le championnat. Après Angelos Basinas, c’est Angelos Charisteas qui a quitté Arles-Avignon, quatre mois après son arrivée chez le promu. Le club provençal s’est débarrassé de lui comme d’un vulgaire colis défectueux du mercato. Depuis l’arrivée de Faruk Hadzibegic, les dirigeants d’Arles-Avignon ont réalisé qu’il s’était passé beaucoup de choses depuis la finale de l’Euro 2004.

La série noire

Les supporters des Verts commencent à s’ankyloser à regarder les matchs de leur équipe. Depuis la victoire à Lyon, le 25 septembre, la bande à Dimitri Payet n’a plus gagné le moindre match en L1. Soit sept rencontres de pénitence en L1. Bref, ces Verts n’ont plus rien de luisant.

Le come back

Un mois et demi qu’il prend son mal en patience, à regarder ses copains jouer sans pouvoir les aider. Face à Lille, Alou Diarra retrouvera le chemin du terrain, mais il croiser aussi un arbitre. Il faudra alors éviter les poussettes énergiques, même dans un mauvais réflexe. Depuis six matchs, le capitaine des Bleus payait son coup de sang envers Wilfried Bien, l’arbitre de Bordeaux – Auxerre. Depuis, il affirme avoir appris: «Maintenant, je sais que l’arbitre est intouchable.» Petite précision, Alou Diarra joue depuis A 10 ans en pro.

La phrase

La semaine médiatique de Louis Nicollin est un feuilleton. Après le «Je leur pisse à la raie» de dimanche soir, le président montpelliérain a été convoqué devant le Conseil national de l'éthique le 13 décembre. Du coup, Loulou a livré le fond de la pensée sur les gens qui le jugeront. Et avant même de les croiser, «il les emmerde». On attend maintenant avec impatience la conférence de presse d’après match, en cas de victoire contre l’OM.

Le choc

C’est Jean-Michel Aulas qui l’affirme. «Le PSG est actuellement la meilleure équipe du championnat. Et de loin». Une façon habile, mais pas forcément très franche de lancer le choc de cette 15e journée. Selon lui, si Lyon n’est pas champion, le PSG en a largement les moyens cette année. Face à des Lyonnais pâlots, après leur défaite à Schalke mercredi en Ligue des champions, les joueurs d’Antoine Kombouaré ne demandent qu’à lui donner raison.