Natation petit bassin: Biedermann triple, Grangeon en bronze

© 2010 AFP

— 

L'Allemand Paul Biedermann a remporté son troisième titre européen consécutif sur 400 m nage libre en petit bassin jeudi à Eindhoven lors de la première journée des Championnats d'Europe qui aura souri à l'Allemagne, six fois titrée, moins à la France qui n'a décroché qu'une médaille.

Seule Lara Grangeon, 19 ans, a réussi à s'emparer d'une breloque, le bronze sur 200 m 4 nages. Un premier podium dans un rendez-vous d'importance pour la native de Nouméa.

"Ma course, c'est plutôt le 400 m 4 nages que je disputerai cette semaine également. Aujourd'hui (jeudi), je suis partie un peu vite mais quand j'ai vu qu'il y avait la possibilité d'une médaille, je me suis accrochée. Ca me fait plaisir d'apporter une première médaille à la France", a déclaré la protégée de l'entraîneur Richard Martinez.

Le bilan tricolore est donc modeste mais était prévisible. La France est à Eindhoven sans ses stars, les Bernard, Bousquet, Agnel, et autre Lacourt se préservant pour les Mondiaux en petit bassin, disputés pour la première fois en décembre (15-19 à Dubaï), au lieu du mois de mars.

L'Allemagne, elle, a fait fort avec six titres, notamment celui de Biedermann sur 400 m libre. Son troisième consécutif sur cette distance.

Le détenteur du record du monde, déjà sacré en 2008 et 2009, s'est imposé en 3 min 39 sec 51/100 devant l'Italien Federico Colbertaldo.

"Compte tenu de mon état de forme - bon mais pas tout bon - je suis très heureux avec mon chrono. Descendre sous les 3:40, c'était mon objectif", a déclaré l'Allemand de 27 ans qui sera le favori sur cette distance lors des Mondiaux en petit bassin de Dubaï le mois prochain.

Son principal rival sur 400 m, le Français Yannick Agnel n'est pas présent à Eindhoven, préférant se concentrer sur le rendez-vous mondial.

"Je suppose qu'il aura regardé ma course avant de partir s'entraîner. On a des façons différentes de s'entraîner et d'appréhender les prochains Mondiaux", a dit Biedermann, tout sourire.

Sa compagne et compatriote, Britta Steffen, était un peu moins radieuse.

Sur 100 m nage libre, la double championne olympique de 27 ans, de retour de blessure et qui dispute sa première compétition d'importance depuis les Mondiaux-2009 de Rome où elle avait réalisé le doublé 50-100 m, s'est contentée de la 5e des demi-finales survolées par les Néerlandaises Femke Heemskerk et Ranomi Kromowidjodjo.

Pas de quoi toutefois venir gâcher le bonheur allemand initié par Biedermann et complété par les victoires de Yannick Lebherz, sacré à 21 ans sur 200 m dos avec un record personnel à la clé (1:51.74) ainsi que de Dorothea Brandt (50 m brasse), de Steffen Deibler (50 m libre), Markus Deibler (200 m 4 nages) avant le triomphe du relais masculin en 4x50 4 nages.

Six médailles d'or sur huit possibles: l'Allemagne n'a pas fait les choses à moitié. Les autres titres du jour sont revenus aux Hongroises Evelyn Verraszto (200 m 4 nages) et Zsuzsanna Jakabos (200 m papillon).