Patinage: Brian Joubert veut briller devant son public au Trophée Bompard

© 2010 AFP

— 

En reconstruction après une année olympique catastrophique, Brian Joubert se présente devant son public, vendredi et samedi à Paris-Bercy, lors du Trophée Bompard, dernière épreuve du Grand Prix ISU de patinage artistique, qu'il aimerait bien remporter pour la deuxième fois.

Si tel était le cas, Joubert, qui a fini 4e de la Coupe de Chine début novembre, assurerait sa place pour la finale du Grand Prix, qui aura lieu du 9 au 12 décembre à Pékin.

Le Poitevin, âgé de 26 ans, ne s'est imposé qu'une seule fois lors de l'épreuve parisienne. C'était en novembre 2006, au début d'une saison où il avait tout gagné: championnats de France, d'Europe, du monde et Grand Prix.

"J'ai eu la chance de gagner cette compétition une fois, c'est tellement fabuleux. Il faut que je sois présent cette année. J'ai envie de montrer que je suis toujours là, que les jeux Olympiques 2010 sont derrière moi. Le but est de redevenir champion du monde", a expliqué Joubert, sacré en 2007, mais qui a complètement raté (16e) ses jeux Olympiques en février à Vancouver.

"Les Jeux, comme je les ai faits, c'était de +la merde+. Maintenant, je n'y pense plus. Je pense à me reconstruire", a souligné le sextuple médaillé mondial, qui est revenu cette année sous le giron de Véronique Guyon, qui l'a formé durant ses premières années.

Joubert évoluera sur ses deux nouveaux programmes, dont un libre monté sur une musique classique (la 9e symphonie de Beethoven), une première pour le Français, qui s'est laissé guider par le choix de son chorégraphe.

"Cette année je ne voulais pas prendre les choses en main. Je voulais faire confiance à mon entraîneur ce qui n'était pas le cas par le passé. Ca me fait du bien, ça me remet à ma place d'élève. C'est un grand changement pour moi", a reconnu le patineur, qui se considère toujours comme le N.1 français.

Son statut pourrait bien être mis à mal par le jeune Florent Amodio, 20 ans, qui lui est monté sur le podium d'une épreuve du Grand Prix cette saison, en octobre au Trophée NHK où il a fini 3e.

Etoile montante du patinage artistique tricolore, Amodio, moins technique mais plus artistique que Joubert, est en pleine progression et pourrait bien accrocher une première victoire à son palmarès.

Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat lorgnent eux aussi sur une victoire à Paris. Les danseurs français ont démarré fort cette saison avec notamment un succès lors de la Coupe de Chine.