Alou Diarra: «Je sais maintenant que l'arbitre est intouchable»

Recueilli par Lauren Horky, à Bordeaux

— 

Alou Diarra, le capitaine de Bordeaux, le 19 septembre 2010
Alou Diarra, le capitaine de Bordeaux, le 19 septembre 2010 — R.DUVIGNAU/REUTERS

C’est enfin le grand retour à la compétition, demain soir contre le Losc?
En effet, et pour moi cela a été très très long. J’ai du prendre mon mal en patience mais aujourd’hui je suis très heureux de retrouver mes coéquipiers car je suis un compétiteur avant tout. J’ai hâte d’être sur le terrain. Et je sais maintenant, après cinq semaines de frustration, que l’arbitre est intouchable.

Comment vous sentez-vous physiquement ?
Je n’ai pas joué un seul match [avec Bordeaux] depuis Auxerre [le 16 octobre dernier]. J’ai donc beaucoup d’envie, même si au niveau du rythme il ne faudra pas s’attendre à des percées de 50m! Pour moi c’est presque comme une nouvelle saison qui commence et j’espère que cela compensera le manque de compétition. Physiquement et psychologiquement, cela m’a permis de prendre une bonne bouffée d’oxygène et je me sens très frais. Mais je sais qu’il faudra que j’enchaîne quelques matchs pour retrouver mes sensations. Je l’ai bien vu contre l’Angleterre. Peu importe la charge et la qualité d’entraînement, ça ne remplace jamais la compétition. Au bout de 20 minutes je me suis senti sur une autre planète! Mais je savais à quoi m’attendre…

 

Comment avez-vous vécu cette suspension?

Cela a surtout été difficile de ne pas pouvoir aider mes coéquipiers. Je n’étais pas blessé, juste suspendu, et je me suis senti vraiment inutile, impuissant. C’est très stressant d’être inactif, bloqué en tribunes. On n’a pas l’impression de servir à grand-chose. Mais bon je suis toujours resté proche du groupe et j’ai essayé de le soutenir comme je pouvais.

 

Face à cette équipe qui met beaucoup de mouvement et avec un jeu bien huilé, vous risquez d’être beaucoup sollicité…

C’est clair que je vais avoir du boulot! Mais tant mieux, c’est une bonne chose. Cela me fera rentrer de suite dans le vif du sujet. Lille est une très bonne équipe, l’une des meilleures du championnat, et je m’attends à souffrir.