Nouveau passage du Racing devant la DNCG

— 

Jafar Hilali et les membres de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) ne se quittent plus. L'actionnaire majoritaire du Racing et désormais président du club passe une nouvelle fois devant le gendarme financier du foot français, aujourd'hui à Paris. Il y a deux semaines, il affirmait « espérer que l'encadrement de la masse salariale soit levé » après cette rencontre. Dans ce cas-là, Hilali a évoqué les possibles arrivées d'un ou deux joueurs en fonction des besoins de Laurent Fournier. D'ailleurs, l'ex-Sedanais Stéphane Noro est à l'essai cette semaine.

Très chers litiges aux prud'hommes
L'entraîneur strasbourgeois en a pris note, mais souhaite avant tout « que le contrat de Yohan Betsch soit qualifié ». Si l'encadrement de la masse salariale est levé, la prolongation de contrat promise à Ali Mathlouthi devrait être également validée.
Selon L'Alsace d'hier, le Racing « a provisionné à peine plus de 1,6 million d'euros » pour régler tous les litiges aux Prud'hommes que le club strasbourgeois traîne (Chilavert, Furlan, Julien Fournier, Dayan, Janin...). Or ceux-ci pourraient s'élever à plus de « 11 millions d'euros ». Ce qui pourrait infléchir la décision de la DNCG.F. H.