Vertou a le droit à sa revanche

David Phelippeau

— 

« Alors mon Guy-Ro, on va vous battre bientôt en Coupe de France... » La rodomontade de Guillaume Garnier, le gardien de but de Vertou, à l'endroit de Guy Roland Ndy Assembe, le portier du FCN, d'il y a deux mois, n'a jamais été autant d'actualité. Et pour cause : Vertou (CFA 2) croisera sur son chemin le FC Nantes, lors du 8e tour de la Coupe de France. Le match se déroulera à la Beaujoire, vraisemblablement le samedi 11 décembre (à 19 h). « Un joli remake... sauf que c'est un 8e tour cette fois-ci », souffle le président de la Sainte-Anne, Stéphane Dabet. Le 24 novembre 2007, lors du 7e tour de la Coupe de France, Vertou, alors en DH, s'était incliné 2-0 à la Beaujoire contre le FC Nantes (déjà en L2).

Kita était sorti de ses gonds en 2007
Alban Attonaty a gardé en mémoire « l'escorte du car par les CRS, la musique d'entrée sur la pelouse et l'accueil des spectateurs ». Ils étaient près de 12 000 ce soir-là. Sur le terrain, le grand n'avait pas eu le temps de toiser le petit. « On avait eu la plus grosse occase en première période, se souvient Attonaty. Mais on était rentrés aux vestiaires à 0-0. » Un scénario qui avait agacé les Canaris. « Ils commençaient à s'énerver avant l'ouverture du score [par Dossevi à la 48e] », explique Yvonnick Sidaner, qui s'était fracturé la mâchoire dans un choc avec Capoue... Involontaire, aux dires du défenseur vertavien. En attendant, le président Kita, à l'issue du match, était sorti de ses gonds, car Shereni s'était fait une entorse. « On n'avait pas compris pourquoi il gueulait, car il s'était blessé seul », se rappelle Attonaty. La revanche s'annonce chaude.