Arles-Avignon a peut-être ciblé son mal

— 

Un mental à se forger. Lanterne rouge de la L1, Arles-Avignon était en progrès ces dernières semaines sur le plan du jeu et des résultats. C'était avant la défaite face à Bordeaux (2-4) dimanche dernier. Un revers riche d'enseignements pour Faruk Hadzibegic qui a relevé à cette occasion le manque de caractère de son équipe. « On peut travailler tactiquement et techniquement, mais il y a aussi le travail mental que les joueurs doivent faire », souligne le coach. Car dans leur situation, les Acéistes ont un peu trop tendance à lâcher. « Forcément, quand on est dernier avec 6 points, mentalement on n'est pas au mieux, confirme Sébastien Piocelle. On a cette fâcheuse habitude de s'effondrer très rapidement dès qu'il y a un petit grain de sable. C'est un gros problème surtout quand on est en manque de points comme nous. » Maintenant que l'ACA a ciblé son mal, il ne reste plus qu'à y remédier pour rebondir peut-être dès samedi à Valenciennes, qui n'est pas au mieux. Le maintien passe par là.S. D.