Ligue des champions: Lyon, surclassé par Schalke, passe par la petite porte

© 2010 AFP

— 

Malgré sa nette défaite devant Schalke 04 (3-0), l'Olympique lyonnais s'est qualifié mercredi pour la huitième année de suite pour les 8e de finale de la Ligue des champions grâce au coup de pouce d'Hapoël Tel-Aviv qui a terrassé Benfica (3-0) dans l'autre match du groupe B.

Rien ne s'est déroulé comme attendu lors de cette 5e journée, pour le malheur de Lyon. Pour son bonheur aussi.

Les hommes de Claude Puel avaient promis qu'ils n'allaient pas tomber dans les travers de leurs derniers matches en ratant complètement leur entame.

Raté!

Dès la 1re minute, les Lyonnais étaient pris à la gorge par les vice-champions d'Allemagne 2010, qui jouaient aussi leur qualification et se créaient une occasion sur un débordement de Jefferson Farfan.

A l'image d'Aly Cissokho qui offrait, deux minutes plus tard, sur un mauvais renvoi une supériorité numérique à Schalke 04, la défense rhodanienne ne savait plus où donner de la tête.

Dominé dans les duels, maladroit dans les relances, l'OL était à deux doigts d'encaisser un but sur une tête de Benedikt Höwedes (8) qui frôlait la transversale d'Hugo Lloris, puis sur un tir de Jurado, finalement préféré à Edu, capté par l'international français (10).

L'inéluctable ouverture du score intervenait à la 13e minute suite à une relance ratée de Pape Diakhate et récupérée par Raul. Le meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des champions était contré dans la surface de réparation, mais le ballon arrivait jusqu'à Farfan qui trompait du plat du pied Lloris.

Vexé, Lyon montrait les dents et Lisandro Lopez avait la balle de l'égalisation au bout du pied (17), mais l'Argentin tardait à tirer.

Michel Bastos, auteur du but de la victoire à l'aller (1-0), inquiétait Manuel Neuer en reprenant un corner de demi-volée (19), puis Schalke 04, seulement 15e du Championnat d'Allemagne mais en plein renouveau, reprenait sa tranquille domination et doublait la marque (20).

Sur un raid de Peer Kluge, Raul déroutait la défense avec un appel dans le vide et ouvrait le chemin du but à Klaas-Jan Huntelaar qui fusillait Lloris.

L'OL était alors en passe de boire la tasse, Farfan plongeait pour obtenir un penalty (30), puis Raul réussissait une geste de grande classe avec un tir lobé qui prenait la direction de la lucarne gauche de Lloris, mais le gardien sauvait son camp d'une superbe claquette.

En seconde période, l'entrée de Bafetimbi Gomis pour Cissokho et le repositionnement de Bastos en défense ne permettaient pas à l'OL revenir dans la partie. Pire, le septuple champion de France perdait à l'heure de jeu son maître à jouer, Yohann Gourcuff, blessé au genou droit et sorti sur une civière.

En fin de rencontre, Huntelaar ajoutait un 3e but (89).

Le sort ne s'acharnait pas complétement contre Lyon, puisqu'à Tel-Aviv, l'Hapoël menait à la surprise générale 2-0 depuis la 75e minute et offrait ainsi à l'OL son billet pour les 8e de finale.

Le demi-finaliste de l'édition 2010, avec cette 2e défaite consécutive, n'a plus son destin en mains pour finir à la très précieuse première place: il doit battre Hapoël et espérer une victoire de Benfica contre Schalke 04.

Qualifié, le club de la Ruhr, lui, va beaucoup mieux. Raul est sorti enfin vainqueur d'un duel avec Lyon pour sa sixième tentative.