Rugby: retour de Ouedraogo et stabilité pour le grand examen

© 2010 AFP

— 

Les entraîneurs du XV de France ont opté pour la stabilité pour le grand examen de la tournée d'automne contre l'Australie, samedi (20h45) au Stade de France, avec quelques retouches dont le retour de Fulgence Ouedraogo en troisième ligne et de Jérôme Porical à l'arrière.
Les entraîneurs du XV de France ont opté pour la stabilité pour le grand examen de la tournée d'automne contre l'Australie, samedi (20h45) au Stade de France, avec quelques retouches dont le retour de Fulgence Ouedraogo en troisième ligne et de Jérôme Porical à l'arrière. — Franck Fife afp.com

Les entraîneurs du XV de France ont opté pour la stabilité pour le grand examen de la tournée d'automne contre l'Australie, samedi (20h45) au Stade de France, avec quelques retouches dont le retour de Fulgence Ouedraogo en troisième ligne et de Jérôme Porical à l'arrière.

Ouedraogo, seul changement, en remplacement d'Imanol Harinordoquy, dans le groupe France après la victoire (15-9) contre l'Argentine samedi à Montpellier, se retrouve titulaire aux dépens de Julien Bonnaire, dans un duo de "chasseurs de N.10" avec Thierry Dusautoir associé à "la puissance de Sébastien Chabal", confirmé au centre de la troisième ligne.

Les déclarations du Montpelliérain, qui avait protesté publiquement de son éviction du groupe pour affronter les Pumas dans sa ville de Montpellier et s'était attiré en retour une mise au point cinglante de l'entraîneur Marc Lièvremont, semblent oubliées.

"Il est en super forme en ce début de saison. Il s'est encore densifié, il a encore bossé, il est toujours aussi prégnant dans ce jeu. C'est un chasseur de 10 qui met du lien entre le paquet d'avants et la ligne de trois-quarts. Par rapport au registre de jeu australien, il nous paraissait intéressant de démarrer avec lui", a expliqué l'entraîneur français.

Autre changement, le retour de Jérôme Porical (Perpignan) à l'arrière, dû à "sa très bonne performance contre les Fidji" (34-12) le 13 novembre qui avait effacé sa triste première sélection de l'été dernier en Argentine.

"Il est important de le revoir face à une équipe différente. On n'a pas souvent l'occasion d'affronter une grande équipe de l'hémisphère Sud, avec un rugby différent. C'est bien de savoir s'il est capable de reproduire un match de bon niveau comme il a déjà pu le faire", a expliqué l'entraîneur des trois-quarts, Emile Ntamack.

En conséquence, le Briviste Alexis Palisson glisse à l'aile à la place de Marc Andreu, qui sera remplaçant, tandis que Yoann Huget (Bayonne) honorera sa deuxième sélection comme titulaire.

Pour le reste, la charpente de l'équipe victorieuse de l'Argentine est reconduite dont le cinq de devant, grand artisan du Grand Chelem dans le Tournoi des six nations au printemps. En l'absence d'Harinordoquy et avec Julien Bonnaire sur le banc, Julien Pierre dirigera le secteur de la touche.

Morgan Parra et Damien Traille seront associés pour la deuxième fois à la charnière devant la massive paire de centres Jauzion-Rougerie.

Pour ce dernier match de l'année, la feuille de route est toute tracée. "On espère une progression, et il la faudra", a prévenu Lièvremont.

"C'est le gros morceau, la seule nation parmi les trois grandes du Sud qu'on affronte dans cette tournée, la dernière avant le Mondial, la seule en plus qu'on n'a pas encore battue, a-t-il poursuivi. Ce serait aussi la première fois, si on avait le bonheur de battre ces Australiens, que l'on sortirait vainqueur d'une série de tests. On attend du mieux sur notre animation offensive et la confirmation de certains joueurs qu'on a essayé de lancer sur cette tournée. Beaucoup d'attendus, mais avant tout la victoire."