L'Hermine est imprévisible

— 

Et si les basketteurs nantais demandaient à jouer tous leurs matchs hors de Beaulieu ? Au fond du trou il y a un mois avec une terrible série de quatre revers, les hommes d'Antoine Michon – qui par ailleurs accumulaient les avatars depuis le début de l'exercice de Pro B (Dondon out et le meneur US Farmer viré) – ont fait mordre la poussière (84-98), samedi soir, à Dijon (3e). Les trois Américains (Downey, Barber et Gonzalvez) ont inscrit la bagatelle de 64 points à eux trois. Aix-Maurienne, Boulogne, Dijon... Les Nantais (11es) voyagent bien et devront confirmer, vendredi, contre Quimper... à Beaulieu.