Equipe de France: Les Bleus veulent garder leurs primes sponsors de la Coupe du monde

FOOT Patrice Evra avait pourtant annoncé le contraire...

B.V.

— 

Les joueurs de l'équipe de France, sur la pelouse d'entraînement de Knysna, refusent de s'entraîner le 20 juin 2010.
Les joueurs de l'équipe de France, sur la pelouse d'entraînement de Knysna, refusent de s'entraîner le 20 juin 2010. — AFP

«On renoncera à toutes les primes, on n’accepta pas un seul centime des sponsors et tout ce qui va avec.» Signé Patrice Evra, alors capitaine des Bleus quelques minutes après la dernière des trois déroutes en Afrique du Sud. Une posture louable certes… sauf qu’un peu plus de quatre mois après, les joueurs de l’équipe de France n’auraient finalement pas renoncé à cette manne financière, d'environ deux millions d'euros. L’Equipe affirme en effet que «ceux qui ont eu l’occasion d’être confrontés à cette décision viennent de refuser de signer les documents qui leur ont été présentés par Marina Faccioli, le directeur administratif de l’Equipe de France, et Henri Emile, le coordinateur sportif.»


Patrice Evra seul au monde


Les joueurs n’auraient en effet pas signé ces papiers car «dans leur ensemble, ils estiment n’avoir jamais voulu abandonner cette prime, considérant qu’Evra a parlé un peu vite et poussé le bouchon trop loin».  Une source ajoute que plusieurs joueurs verraient d’un bon œil de laisser une petite partie de cette somme, liée à la phase finale ratée, mais en aucun cas de restituer toutes les primes gagnées sur la saison 2009-2010, c'est à dire lors de la qualification pour cette Coupe du monde. Alou Diarra, qui va représenter les joueurs dans cette affaire, va bientôt se rendre à la FFF pour expliquer cette décision.