Tennis: Schiavone met l'Italie sur la bonne voie en finale de la Fed Cup

© 2010 AFP

— 

Francesca Schiavone, fer de lance de l'Italie, a mis son pays sur la bonne voie pour conserver son titre en remportant le premier point de la finale de Fed Cup contre les Etats-Unis avec une victoire 6-2, 6-4 sur la jeune Coco Vandeweghe, samedi à San Diego.
Francesca Schiavone, fer de lance de l'Italie, a mis son pays sur la bonne voie pour conserver son titre en remportant le premier point de la finale de Fed Cup contre les Etats-Unis avec une victoire 6-2, 6-4 sur la jeune Coco Vandeweghe, samedi à San Diego. — Jeff Gross AFP/Getty Images

Francesca Schiavone, fer de lance de l'Italie, a mis son pays sur la bonne voie pour conserver son titre en remportant le premier point de la finale de Fed Cup contre les Etats-Unis avec une victoire 6-2, 6-4 sur la jeune Coco Vandeweghe, samedi à San Diego.

Schiavone, N.7 mondiale, n'a pas eu à s'employer pour dominer la 114e joueuse du monde, qui n'avait jamais joué en Fed Cup mais que la capitaine américaine Mary Joe Fernandez avait titularisée en pensant que son jeu à plat et son service puissant pourraient gêner la gagnante de Roland-Garros.

Mais l'effet de surprise n'a pas fonctionné et Schiavone s'est parfaitement adaptée, parvenant à varier le jeu et à faire courir son adversaire, qui a en plus accumulé les fautes directes (36, bien: 36), parfois sur des coups anodins.

Devant la grande Américaine de 18 ans (1,85 m), Schiavone n'a en fait été en danger qu'en fin de seconde manche, lorsque Vandeweghe, qui venait d'enchaîner deux jeux de service blancs, a débreaké pour égaliser à 4 jeux partout.

La rébellion de l'Américaine a été de courte durée puisque l'Italienne a pris le service adverse au jeu suivant puis servi pour le match.

Vandeweghe avait entamé la rencontre par un ace puis un service gagnant, avant de concéder ce premier jeu sur deux doubles fautes consécutives...

"Je n'avais jamais joué contre Francesca, a indiqué Vandeweghe. Elle n'est pas dans le Top 10 mondial pour rien. Elle a un grand répertoire de coups et joue beaucoup en variations. Je suis un peu déçu d'avoir laissé tombé l'équipe".

"Je n'ai pas réussi à trouver le rythme en retour de service dans le premier set et elle en a bien profité. C'est vrai que j'étais un peu nerveuse au début. Dans le deuxième set, j'ai trouvé un peu le rythme et j'étais en confiance", a-t-elle ajouté.

Dans le deuxième simple de samedi, Flavia Pennetta, 23e mondiale, rencontrait Bethanie Mattek-Sands, la meilleure carte américaine.