La blessure de Térence Joubert gâche l'ouverture des Mondiaux à Paris

© 2010 AFP

— 

L'ouverture des Championnats du monde d'escrime jeudi à Paris a été ternie côté français par la sérieuse blessure à la cuisse du fleurettiste Térence Joubert, qui compromet sa saison prochaine.
L'ouverture des Championnats du monde d'escrime jeudi à Paris a été ternie côté français par la sérieuse blessure à la cuisse du fleurettiste Térence Joubert, qui compromet sa saison prochaine. — Dimitar Dilkoff AFP/Archives

L'ouverture des Championnats du monde d'escrime jeudi à Paris a été ternie côté français par la sérieuse blessure à la cuisse du fleurettiste Térence Joubert, qui compromet sa saison prochaine.

Alors qu'il disputait un match de qualifications à la Halle Georges-Carpentier, le Francilien a glissé sur la piste qui s'est gondolée, s'étirant la cuisse. Le tireur de 28 ans a passé des examens à l'hôpital, qui ont décelé une désinsertion des ischio-jambiers, une blessure qui entraîne au moins six mois d'indisponibilité.

"C'est un coup dur pour Térence, c'est aussi un coup dur pour l'équipe car on avait besoin de lui pour les qualifications olympiques (qui démarrent en 2011 NDLR), mais on pense avant tout à lui", a souligné Patrice Menon.

Son retrait de la compétition n'a en revanche pas d'incidence sur l'épreuve par équipes pour ces Championnats du monde puisqu'il ne devait prendre part qu'à l'épreuve individuelle.

Pour ce premier jour de qualifications, dont sont épargnés les 16 meilleurs au classement mondial dans chaque arme, six des huit Français en piste ont réussi à gagner leur place pour les phases finales au Grand Palais.

A l'épée dames, Hajnelka Kiraly-Picot rejoint Laura Flessel-Colovic et Maureen Nisimas, qui étaient qualifiées d'office, tandis que Nathalie Alibert a été éliminée.

Boladé Apithy, Julien Pillet et Boris Sanson ont passé le cap des qualifications, et seront avec Nicolas Lopez, le vice-champion olympique, les quatre sabreurs en piste sous la grande verrière samedi.

Au fleuret messieurs, Jérémy Cadot et Victor Sintes se sont hissés dans les 64, où figurait déjà Erwann Le Pechoux.