Ligue 1: Brest, le nouveau leader du championnat de France

© 2010 AFP

— 

Si Brest n'a pas plus de chance que les autres, et certainement pas plus d'argent non plus avec son modeste budget de 25 millions d'euros, il a en revanche une défense très impressionnante, la meilleure du championnat avec seulement 4 buts encaissés, tous lors des trois premières journées.
Si Brest n'a pas plus de chance que les autres, et certainement pas plus d'argent non plus avec son modeste budget de 25 millions d'euros, il a en revanche une défense très impressionnante, la meilleure du championnat avec seulement 4 buts encaissés, tous lors des trois premières journées. — Pascal Allee AFP

Brest, promu cette saison en Ligue 1 et vainqueur samedi de Saint-Etienne (2-0), est le nouveau leader du championnat de France à l'issue d'une 11e journée perturbée par les fortes pluies tombées sur le sud du pays et qui ont entraîné les reports de Marseille-Rennes et Monaco-Bordeaux.

"Le classement à cette époque de la saison, ce n'est plus de la chance", a assuré l'entraîneur brestois Alex Dupont à l'issue du succès de ses hommes face aux Verts.

Si Brest n'a pas plus de chance que les autres, et certainement pas plus d'argent non plus avec son modeste budget de 25 millions d'euros, il a en revanche une défense très impressionnante, la meilleure du championnat avec seulement 4 buts encaissés, tous lors des trois premières journées.

Les Stéphanois l'ont constaté samedi, avant de découvrir les talents offensifs des Brestois, Poyet inscrivant le deuxième but d'une somptueuse frappe enroulée dans la lucarne de Janot !

Sa place de leader de la L1 (une première depuis août 1986 et l'époque des Le Guen, Guérin, Colleter ou Buscher), Brest la doit aussi aux trombes d'eau tombées samedi et dimanche sur Marseille.

Marseille-Rennes était le choc de cette 11e journée, entre le champion en titre, 2e du classement, et le leader rennais. Mais la pelouse du Vélodrome était impraticable et le match, une première fois repoussé samedi, a définitivement été reporté dimanche.

"C'est la sécurité des joueurs qui prime", a expliqué l'arbitre de la rencontre Freddy Fautrel. Une décision qualifiée de "sage" par le directeur sportif de l'OM José Anigo.

Les intempéries dans le Sud ont également eu raison de la pelouse du stade Louis II et du match Monaco-Bordeaux. La rencontre devrait être reportée à mardi, l'horaire restant à préciser pour ne pas faire concurrence à la retransmission des matches de Ligue des champions.

Pas de pluie à Gerland, mais des "Puel, démission !" et autres "Licenciement ! Licenciement !" descendus des gradins à l'issue d'une victoire décevante face à Sochaux (2-1).

La semaine lyonnaise, commencée par le coup de sang de Jean-Michel Aulas et prolongée par le maintien de Puel au soir d'une défaite en Coupe de la Ligue contre le Paris SG (2-1 a.p.), aura donc été compliquée jusqu'au bout, Lisandro et Bastos étant en outre venus s'ajouter à une liste de blessés déjà conséquente.

Seule éclaircie: le premier but en pro du jeune Alexandre Lacazette, champion d'Europe des moins de 19 ans avec les "mini-Bleus" en juillet.

A une semaine du clasico face à l'OM et à quatre jours de la réception de Dortmund en Ligue Europa, le Paris SG a quant à lui confirmé sa solidité à l'extérieur en ramenant un bon match nul de Montpellier (1-1).

Les deux équipes pouvaient espérer le podium en cas de victoire, mais restent finalement 6e pour Montpellier et 7e pour le Paris SG, qui pourra tout de même regretter la tête facile envoyée sur le poteau par Hoarau.

Dans un triste derby du Nord, Valenciennes et Lille ont pris un point chacun (1-1) et les spectateurs bien peu de plaisir sauf lors de cinq dernières minutes enlevées.

Auxerre est entré dans la première moitié du championnat en battant Nice (2-0), première victoire à domicile des Bourguignons cette saison, alors que Lorient, avec Gameiro buteur puis passeur, a mis fin à la petite série positive d'Arles-Avignon, qui restait sur deux nuls (2-0).

Toujours à l'aise à l'extérieur, Nancy est allé s'imposer à Caen (3-2) au terme d'un match animé et Lens a pris un point précieux à Toulouse (1-1) au bout d'une semaine marquée par l'altercation entre Demont et Jemaâ.