L'attaquant de l'AS Rome, Francesco Totti, a perdu ses nerfs après un carton rouge

© 2010 AFP

— 

Les nerfs de Francesco Totti, le bouillant attaquant de l'AS Rome, ont lâché samedi soir lors du match contre Lecce (2-0), en championnat d'Italie, illustrant la fébrilité du club et de son emblématique capitaine en ce début de saison.
Les nerfs de Francesco Totti, le bouillant attaquant de l'AS Rome, ont lâché samedi soir lors du match contre Lecce (2-0), en championnat d'Italie, illustrant la fébrilité du club et de son emblématique capitaine en ce début de saison. — Alberto Pizzoli AFP

Les nerfs de Francesco Totti, le bouillant attaquant de l'AS Rome, ont lâché samedi soir lors du match contre Lecce (2-0), en championnat d'Italie, illustrant la fébrilité du club et de son emblématique capitaine en ce début de saison.

L'intervention de plusieurs personnes a été nécessaire pour calmer l'idole de l'AS Rome après son exclusion, suite à une altercation avec l'attaquant uruguayen de Lecce Ruben Olivera.

Totti, 34 ans, qui a accompli toute sa carrière à la Roma, dont il est le meilleur buteur de l'histoire, vit un début de saison difficile. Il est parfois critiqué, alors qu'il était adulé par le public depuis plusieurs saisons.

Et son équipe traîne en milieu de tableau, à dix points de la Lazio (avant les matches de dimanche), leader et rival historique de l'AS Rome. La situation n'est guère plus brillante en Ligue des champions, où les Romains ont commencé leur campagne par une victoire pour deux défaites, dont une humiliation à domicile contre Bâle (1-3).

Alors que la Roma s'acheminait vers une victoire tranquille devant Lecce après un second but inscrit par Mirko Vucinic (76), Oliveira a fait un croche-pied à Totti, ce qui a eu le don d'énerver le Romain qui a vivement réagi en bousculant son adversaire.

L'arbitre Andrea Gervasoni a exclu directement les deux protagonistes. A la vue de la couleur du carton, qui le privera du derby contre la Lazio, leader, dimanche prochain, Totti a vu rouge: il s'est rué vers Olivera alors que les deux joueurs s'apprêtaient à entrer dans le tunnel menant aux vestiaires, et plusieurs personnes dont des gardes du corps ont dû intervenir pour le maîtriser.

"L'exclusion était absurde, et j'espère que les images télé le blanchiront", a déclaré son entraîneur Claudio Ranieri. "Il a eu une réaction excessive parce qu'il a ressenti comme injuste, comme tout le monde, son exclusion. Maintenant, notre capitaine sera absent lors du derby, que nous jouerons pour lui", a ajouté l'entraîneur.

L'homme n'en n'est pas à son premier dérapage.

Pendant l'Euro-2004, il avait été exclu pour avoir craché en direction de l'arbitre danois Christian Poulsen.

Plus récemment, Totti avait été exclu le 5 mai de la finale de Coupe d'Italie contre l'Inter Milan pour un coup violent dans une jambe de Mario Balotelli, ce qui lui avait valu quatre matches de suspension.

En juillet, le capitaine de l'AS Rome avait été convoqué devant la commission de discipline de la Fédération italienne de football après ses critiques proférées dans la presse envers les arbitres.

Le 16 septembre encore, au lendemain d'une défaite à Munich contre le Bayern en Ligue des champions, il avait vertement critiqué le système de jeu de son équipe, beaucoup trop défensif à son goût, prôné par son entraîneur.

Malgré ces écarts, l'idole des supporteurs de l'AS Rome a toujours conservé la confiance indéfectible de Ranieri.