Marathon d'Athènes: Bett et Drazdaukaite remportent une édition historique

© 2010 AFP

— 

Le Kényan Raymond Bett en 2 h 12 min 40 sec et la Lituanienne Rasa Drazdaukaite en 2 h 31 min 06 ont remporté dimanche le marathon d'Athènes, qui coïncide cette année avec le 2500e anniversaire de la bataille historique.
Le Kényan Raymond Bett en 2 h 12 min 40 sec et la Lituanienne Rasa Drazdaukaite en 2 h 31 min 06 ont remporté dimanche le marathon d'Athènes, qui coïncide cette année avec le 2500e anniversaire de la bataille historique. — Louisa Gouliamaki AFP

Le Kényan Raymond Bett en 2 h 12 min 40 sec et la Lituanienne Rasa Drazdaukaite en 2 h 31 min 06 ont remporté dimanche le marathon d'Athènes, qui coïncide cette année avec le 2500e anniversaire de la bataille historique.

"C'est ma première victoire dans un marathon et je me sens très bien, c'est une course difficile en raison des dénivellations", a indiqué Bett, 36 ans, à l'issue de sa victoire.

"Il faisait un peu chaud mais j'ai réussi à bien terminer", a dit de son côté Drazdaukaite.

Sous un soleil brillant, plus de 12.000 coureurs -trois fois plus que l'année dernière- de 88 pays ont participé à cette édition historique, dont le ministre slovène des Affaires étrangères Samuel Zbogar.

Le départ a été donné à 09H00 locales (07h00 GMT) dans la bourgade de Marathon, à 42 km du centre d'Athènes, où a eu lieu en 490 avant notre ère la la victoire des Athéniens contre les troupes perses.

Cette importante participation montre qu'"Athènes a gagné un grand pari, c'est une publicité, une fête qui lie l'athlétisme avec le tourisme et la culture", a indiqué le ministre de la Culture et du Tourisme, Pavlos Géroulanos, cité par la télévision privée grecque Skaï, qui a retransmis la course en direct.

"90% des hôtels de la capitale sont pleins", a-t-il souligné.

Pour marquer l'importance de l'épreuve, le Premier ministre grec Georges Papandréou a participé à une course de 10 km organisée dimanche matin dans le cadre du Marathon d'Athènes, dans le centre de la capitale.

"Il s'agit d'un jour historique pour la Grèce, qui est en train de courir son propre marathon", a indiqué M. Papandréou faisant allusion à la crise que traverse le pays.

Le Britannique Ron Hill, 72 ans, vainqueur du marathon d'Athènes en 1969, a également participé à la course de 10 km. "Je suis très content d'être de nouveau à Athènes. Je me suis mis la pression aujourd'hui pour terminer, cela est stupide, j'aurais dû être plus détendu", a-t-il dit.

Pour la Fédération d'athlétisme grecque (Segas), organisatrice, la course marque cette année le 2500e anniversaire de "la victoire de la démocratie athénienne sur les Perses, une occasion pour la publicité du pays" en pleine crise.

Selon la légende, le soldat Phidippides parcourut 42 km en courant entre la bourgade de Marathon et Athènes pour annoncer à ses compatriotes la victoire des Grecs avant de rendre l'âme.

Le marathon d'Athènes s'est achevé en fin de matinée au stade de marbre en centre-ville d'Athènes, où eurent lieu les premiers jeux Olympiques modernes en 1896 et l'arrivée du premier marathon de l'histoire.