Route du Rhum: départ d'un 9e Rhum pour 85 solitaires

© 2010 AFP

— 

Quatre-vingt cinq marins, professionnels et amateurs mélangés, prennent dimanche à 13h02 le départ de la Route du Rhum, la course transatlantique en solitaire qui se déroule tous les quatre ans entre Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) et Pointe-à-Pitre (Guadeloupe).
Quatre-vingt cinq marins, professionnels et amateurs mélangés, prennent dimanche à 13h02 le départ de la Route du Rhum, la course transatlantique en solitaire qui se déroule tous les quatre ans entre Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) et Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). — Fred Tanneau AFP

Quatre-vingt cinq marins, professionnels et amateurs mélangés, prennent dimanche à 13h02 le départ de la Route du Rhum, la course transatlantique en solitaire qui se déroule tous les quatre ans entre Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) et Pointe-à-Pitre (Guadeloupe).

Ce 9e Rhum se caractérise par un nombre record d'engagés et le retour des maxi-multicoques, des engins puissants et spectaculaires, après 20 ans d'absence.

Les 85 concurrents se répartissent en quatre classes: Ultime (maxi-multicoques), Multi 50 (catamarans d'une quinzaine de mètres), 60 pieds IMOCA (18,28 mètres), Classe 40 (monocoques d'une douzaine de mètres) et Rhum (bateaux de tailles diverses, menés par des amateurs).

La Route du Rhum, créée en 1978, fait rêver tous les marins, au même titre que le Vendée Globe (tour du monde en solitaire sans escales), la Coupe de l'America ou la Volvo Race, ces deux dernières épreuves -dominées par les Anglo-Saxons- étant toutefois disputées en équipage.

Le Rhum, c'est un règlement on ne peut plus simple: un homme (ou une femme), un voilier (monocoque ou multicoque) et un océan (l'Atlantique). Le premier arrivé a gagné.

Ce Rhum 2010 rassemble la plupart des ténors de la voile océanique française et quelques étrangers. Thomas Coville (Sodebo), Francis Joyon (Idec), Franck Cammas (Groupama 3), Yann Guichard (Gitana XI) et Sidney Gavignet (Oman Air Majan), tous à la barre de trimarans géants, figurent parmi les favoris pour la victoire en temps réel.

Chez les monocoques de 60 pieds, le niveau est particulièrement élevé et à peu près tous les skippers au départ -Michel Desjoyeaux (Foncia), Roland Jourdain (Veolia Environnement), Vincent Riou (PRB), Jean-Pierre Dick (Virbas-Paprec), Marc Guillemot (Safran), Armel Le Cleac'h (Brit Air), Kito de Pavant (Groupe Bel), Christopher Pratt (DCNS) et Arnaud Boissières (Akena Vérandas)- peuvent l'emporter.

La vitesse d'un bateau étant largement fonction de sa longueur à la flottaison, c'est en toute logique l'un des neuf grands multicoques qui devrait arriver le premier à Pointe-à-Pitre, après 3543 milles (6377 km) de mer.

En 2006, Lionel Lemonchois avait relié la cité corsaire à la Guadeloupe en un temps record de 7 jours, 17 heures et 19 minutes, à la moyenne incroyablement élevée de 19,11 noeuds (environ 34 km/h).

Les conditions météo avaient été exceptionnellement favorables et il n'est pas du tout sûr que ce temps soit amélioré cette année.

Les spécialistes de la météo prévoient des vents d'est faibles pour le départ, avec un passage progressif à des brises de secteur ouest à sud-ouest.

Des dizaines de milliers de passionnés et de touristes suivent traditionnellement les départs de Route du Rhum, envahissant Saint-Malo et la côte des environs pour voir passer leurs héros.