Euroligue de basket: Cholet accrocheur mais impuissant s'incline contre Barcelone

© 2010 AFP

— 

Cholet, sans démériter, a dû s'incliner face aux champions d'Europe barcelonais, loin d'être impériaux à La Meilleraie (84-77), les Catalans devant attendre les dernières secondes pour se mettre définitivement à l'abri, mercredi lors de la 2e journée de l'Euroligue.
Cholet, sans démériter, a dû s'incliner face aux champions d'Europe barcelonais, loin d'être impériaux à La Meilleraie (84-77), les Catalans devant attendre les dernières secondes pour se mettre définitivement à l'abri, mercredi lors de la 2e journée de l'Euroligue. — Frank Perry AFP

Cholet, sans démériter, a dû s'incliner face aux champions d'Europe barcelonais, loin d'être impériaux à La Meilleraie (84-77), les Catalans devant attendre les dernières secondes pour se mettre définitivement à l'abri, mercredi lors de la 2e journée de l'Euroligue.

Complètement débordés à Sienne lors de la première journée (76-44), les Choletais ont nettement redressé la barre face à l'ogre blaugrana, au budget cinq fois supérieur.

"On a montré qu'on était en mesure de rivaliser avec les champions d'Europe et que ce sera difficile de venir s'imposer ici", se réjouissait Fabien Causeur au micro de Sport +.

Avec deux victoires en deux matches, et en attendant la fin jeudi de la 2e journée, Barcelone occupe logiquement la tête du groupe C avec Sienne, mais n'a pas démontré tout son potentiel à l'image de Ricky Rubio, passé au travers (1 pt en 19 min).

Barcelone a surtout capitalisé sur sa bonne entrée en matière, en inscrivant rapidement un 10-0 dévastateur. Les Catalans menaient 24-14 à la fin du premier quart-temps mais Cholet, loin de se démobiliser, confirmaient ses bonnes dispositions montrées en championnat dimanche contre Orléans.

Le club des Mauges infligeait un 10-0 au Barça, pour revenir à cinq points (24-29, 16e), avant de céder du terrain à la pause (38-29, 20e).

Les partenaires de Sammy Mejia (17 pts) compensaient leur faible adresse au loin (1/6 à la mi-temps) par une grande combativité au rebond (36 au total, contre 26 à Barcelone) et poursuivaient leur effort au troisième quart-temps. Ils revenaient l'espace d'un instant à 44-40 après trois points d'Antywane Robinson (25e) et restaient au contact (58-51) à l'abord des 10 dernières minutes.

Portés par une salle en fusion et par l'euphorie d'avoir ravi à leurs adversaires le gain des 2e et 3e quart-temps (15-14 et 22-20), les hommes d'Erman Kunter accéléraient et se rapprochaient même à un point (74-73, 38e).

Mais Erazem Lorbek, le meilleur homme du match (19 pts, 5 rebonds), brisaient les espoirs d'exploits choletais en réussissant un panier à trois points à trente secondes du buzzer.