L'ancien joueur de Toulouse Finau Maka relaxé

RUGBY Il n'est finalement pas condamné pour «esclavagisme moderne»...

La rédaction sport

— 

Finau Maka a rejeté les accusations de travail dissimulé et d'hébergement indigne.
Finau Maka a rejeté les accusations de travail dissimulé et d'hébergement indigne. — F.Scheiber/20minutes

Finau Maka peut souffler. L’ancien troisième ligne du Stade Toulousain a été relaxé mardi par le tribunal de Toulouse. Accusé par un sans-papier tunisien de l’avoir fait travailler au noir et vivre dans des conditions si indignes qu’elles relevaient de «l’esclavagisme moderne», le rugbyman originaire des Iles Tonga est donc blanchi par la justice.
 
Maka, 33 ans, était soupçonné d'avoir employé clandestinement ce sans-papiers tunisien de 2006 à 2010, d'abord à la rénovation, puis à l'entretien de sa maison de Beauzelle, dans la périphérie toulousaine. Finau Maka ne l'aurait jamais payé pour son travail (il aurait envoyé de l'argent à la mère du clandestin en Tunisie) et l'aurait fait dormir dans une cabane de quatre mètres carrés au fond du jardin.