Des débuts européens au goût d'inachevé

— 

« On a obtenu deux victoires, c'est le principal. » Maxime Médard est satisfait du début de campagne européenne du Stade Toulousain. L'arrière ou ailier international ne se formalise pas du bonus offensif raté, samedi à Newport (19-40), alors que marquer un quatrième essai semblait largement dans les cordes stadistes. Le discours de son manager général est bien différent. « Le bilan est correct, lance Guy Novès. Est-il bon ? Non. J'aurais préféré une victoire contre les Wasps (18-16) sans qu'ils obtiennent le bonus défensif, et que l'on prenne le bonus offensif à Newport. Ces deux points en faveur des Wasps seront difficiles à rattraper. »
Car dimanche, les Londoniens ont glané les cinq points du succès bonifié, en passant quatre essais aux Ecossais de Glasgow (38-26), prochains adversaires des Toulousains, le 10 décembre. La parenthèse européenne refermée, les Stadistes, deuxièmes du Top 14, vont retrouver le championnat pour trois dates, avant une coupure internationale d'un mois : réceptions de Perpignan, samedi, et de Toulon, le 30 octobre, déplacement à Bourgoin, le 4 novembre.
Victime d'une entorse de la cheville gauche à Newport, le troisième ligne Jean Bouilhou ratera le choc contre l'Usap. Le deuxième ligne Patricio Albacete (cuisse) fera son retour, alors que Benoît Lecouls (cou) reste incertain. « On attend encore un peu pour prendre une décision », glisse Novès à propos de son pilier. WN. S.