Caucaunibuca, « le pari foudu Stade Toulousain »

— 

Hier midi, le Stade Toulousain tenait la traditionnelle conférence de presse précédant les matchs de Coupe d'Europe. Guy Novès a autant parlé du déplacement chez les Gallois de Newport, samedi, que du joker médical Rupeni Caucaunibuca. Visiblement, l'arrivée du trois-quarts aile ou centre international fidjien (30 ans) inspire le manager général. « C'est le pari fou du Stade Toulousain, lance-t-il aux journalistes. Mais je pense que vous savez que nous ne sommes pas si fous que cela. » Le cas « Caucau » a pourtant de quoi laisser perplexe. Auteur de 62 essais en six saisons à Agen, le remplaçant dans l'effectif du centre Yann David (fracture tibia-péroné) a aussi régulièrement dérapé en dehors des terrains : vacances prolongées au pays, contrôle positif au cannabis, surpoids chronique (entre 110 et 130 kg)…

Novès très « excité »
Aussi génial qu'ingérable, Caucaunibuca a fini par lasser les dirigeants lot-et-garonnais, qui l'ont libéré cet été contre une somme restée confidentielle, mais inférieure aux 150 000 € réclamés. « Au moins, on ne risque pas de le voir partir en vacances pour ne pas revenir », sourit Novès. Le Fidjien ne s'est en effet engagé que jusqu'à la fin de saison. « Depuis quelque temps, on ne le connaît plus que par ses frasques extra-sportives. On a complètement oublié ce qu'il était auparavant. Ce serait vraiment sympa d'en refaire un joueur-clé du championnat. »
Très « excité », le patron sportif du Stade avoue qu'il n'avait jamais tenté un tel coup de poker. « A bientôt 57 ans [le 5 février], il faut bien commencer », rigole-t-il. Recruté pour évoluer au centre, le Fidjien pourrait retrouver la compétition en décembre. D'ici là, il suivra une préparation personnalisée, sous l'œil bienveillant de son compatriote Vilimoni Delasau. « C'est en quelque sorte son grand frère : il va le chercher pour l'amener à l'entraînement, il le raccompagne », indique Novès, décidé à ne pas “fliquer” le nouveau venu. Je ne veux pas qu'il entre dans une prison dorée, mais dans un club qui l'accueille. » WN. S.