Le LOU veut réussir son opération délocalisation

— 

Evoluer au stade de Gerland aura-t-il une incidence sur la prestation du LOU ? C'est la grande question qui entoure le match des Lyonnais (2es) contre Grenoble (7e), dimanche (19 h), pour le compte de la 6e journée de Pro D2. « Il faut espérer qu'on gère l'événement du mieux possible, qu'il n'y ait pas un côté émotionnel trop développé qui nous empêche de faire une bonne partie, reconnaissent Raphaël Saint-André et Mathieu Lazerges. Mais nous ne sommes pas trop inquiets dans la mesure où nous avons des joueurs d'expérience qui ont, pour beaucoup, joué en Top 14 ou des gros matchs devant beaucoup de public ».
Le duo d'entraîneurs veut surtout voir l'aspect positif de cette première délocalisation qui devrait attirer plus de 15 000 spectateurs. « C'est un bel événement pour le rugby lyonnais et un test pour le LOU, au niveau de la capacité à mobiliser du monde et de l'engouement que le club peut créer dans la ville. » Mais pour que la fête soit complète, il faut impérativement que le LOU l'emporte. Battus pour la première fois de la saison, il y a deux semaines, à Bordeaux (18-12), les partenaires de Gérald Gambetta ne peuvent pas se permettre un faux pas à domicile, sous peine de voir s'envoler irrémédiablement le leader Albi qui tentera demain de signer son sixième succès de rang face au Stade Montois (8e).S. M.