Un premier déplacement déjà capital pour Villeurbanne

Stéphane Marteau

— 

La parenthèse de l'Euroligue est refermée. Une semaine après leur élimination face au Mans lors du 2e tour préliminaire, les joueurs de l'Asvel se sont plongés dans la préparation de leur rencontre de championnat prévue dimanche, à Paris. « Un premier match est toujours particulier et le disputer à l'extérieur n'est pas forcément un handicap », affirme Vincent Collet. Le coach de l'Asvel est bien placé pour le savoir. L'an dernier, son équipe avait été surprise à domicile par Dijon (75-81). Un revers que les Villeurbannais ont traîné comme un boulet tout au long d'une saison cauchemardesque, achevée au neuvième rang.

Des Villeurbannais revanchards
Déterminée à reconquérir le titre cédé l'an dernier à Cholet, la « Green Team » aspire donc à prendre un bon départ afin d'enclencher une dynamique positive. « Ce sera difficile face à un adversaire dangereux, estime Collet. Paris veut figurer parmi les six premiers et dispose d'une équipe au moins aussi forte que celle qui nous avait battus à deux reprises la saison dernière (75-77 et 71-75). Elle me semble même un peu plus complète, même s'il lui faudra remplacer A.D. Vassallo qui lui avait fait gagner plusieurs matchs, et notamment face à nous ». Passé depuis dans le camp villeurbannais, l'ailier portoricain aura certainement à cœur de se rappeler aux bons souvenirs de son ancien club. Mais pour Vincent Collet, le match se gagnera avant tout en défense. « Il faudra faire preuve de rigueur et être présent dès le coup d'envoi », prévient-il.