Satellite of Losc

Antoine maes

— 

Il fallait bien que ça se concrétise un jour. Selon des informations parues dans la presse belge, et qui étaient dans l'air depuis une quinzaine de jours en France, le Losc est en contact très avancé avec Mouscron pour faire du club belge sa formation satellite. « Ca fait un bout de temps qu'on se tourne autour, mais les conditions n'étaient pas toujours réunis chez eux. On a besoin de donner du temps de jeu à certains joueurs, dans un niveau supérieur à la CFA », explique Frédéric Paquet, le directeur général lillois.

« L'argent on en a besoin pour nous »
Pour cela, les Mouscronnois devront d'abord remonter la pente. Le club a en effet été dissout, et évolue aujourd'hui en 4e division. Pour revenir au plus haut niveau, le défunt Excelsior, appelé aujourd'hui Royal Mouscron-Péruwelz, pourra compter sur « notre expérience et notre réseau », poursuit le dirigeant lillois. De fait, le partenariat entre les deux clubs devrait débuter au début de l'année 2011. L'information n'aurait pas dû sortir dès maintenant, puisque tous les détails de l'opération, juridiques notamment, ne sont pas encore ficelés. Et en attendant, les rumeurs d'une véritable prise de position financière des Lillois dans le capital du club belge enfle de l'autre côté de la frontière. « Nord Éclair Belgique » fait même état d'une participation des Dogues à hauteur d'un millions d'euros dans le budget des « Hurlus ». « Il ne faut pas que les gens commencent à se faire des films. On ne va pas amener des millions d'euros. L'argent, on en a besoin pour nous », prévient Frédéric Paquet. Mais tout le monde devrait tout de même s'y retrouver.

Au Kazakhstan avec les Belges, Eden hazard s'est fait houspiller par soncoach. « Tu as le plus beau métier au monde. Remercie Dieu d'avoir tellement de talent, mais il faut que tu bosses aussi », lui a lancé George Leekens à l'entraînement.