« On avait besoin de souffler »

Recueilli par Lauren Horky

— 

L'arrière de l'Union Bordeaux-Bègles, Laurent Ferrères, a apprécié la trêve pour récupérer d'un début de saison éprouvant. Mais veut repartir de plus belle dès ce week-end à Saint-Etienne.

Comment avez-vous géré la trêve ?
Personnellement, ça n'a été que du repos. J'ai joué presque tous les matchs cette saison, amicaux compris, et j'avais besoin de souffler. On a aussi accumulé pas mal de fatigue mentale à cause d'une entame de championnat compliquée. On avait besoin d'une coupure pour récupérer et recharger les batteries.

Ne craignez-vous pas que cette trêve ait freiné votre élan ?
Au contraire, ces cinq jours off, c'est ce qu'il fallait pour repartir avec la même intensité dès samedi à Saint-Etienne. On va jouer à Geoffroy-Guichard, la motivation ne sera pas dure à trouver. Sans compter le roulement permanent de l'effectif qui crée une saine concurrence.
Ce match sent pourtant le piège…
C'est certain, surtout que l'on s'est régulièrement montré capable de battre des grandes équipes et perdre contre n'importe qui, notamment des promus. Mais je pense que contrairement aux années passées, on a les joueurs d'expérience pour gagner ce type de match.
Vous affronterez ensuite l'ogre albigeois. Ces matchs peuvent-ils vous propulser jusqu'en demies ?
Pour l'instant on est 9e… Si on gagne ces deux matchs on intégrera le Top 5. Cela nous mettra certainement en confiance pour la suite. Pour autant il faudra se montrer patient car rien ne sera joué.