L'équipe de France de volley lave son linge sale

VOLLEY Après les insultes...

M.Go. avec AFP

— 

Le volleyeur français Earvin N'Gapeth (en blanc), lors d'un match du championnat du monde le 30 sseptembre 2010.
Le volleyeur français Earvin N'Gapeth (en blanc), lors d'un match du championnat du monde le 30 sseptembre 2010. — A.Garofalo/REUTERS

Place aux règlements de compte. Insulté par un de ses joueurs, le sélectionneur de l'équipe de France Philippe Blain a estimé qu'il aurait dû exclure Earvin Ngapeth plus tôt de son groupe éliminé du Mondial de volley après sa défaite (3-1) face à l'Italie mercredi. «J'ai voulu préserver le groupe et ça a été une erreur, car au lieu de le préserver ça l'a seulement miné», a déclaré le sélectionneur qui avait écarté son joueur dans la journée de mercredi, alors que les faits qui lui sont reprochés - Ngapeth a insulté Blain - remontent déjà à vendredi dernier.

Une équipe comme une entité

Earvin Ngapeth a été exclu pour avoir insulté son sélectionneur dans le vestiaire après le match France-Japon au deuxième tour vendredi dernier. «Une équipe est une entité sociale, il y a des règles, il faut les respecter, sinon on est puni. Si on veut pas jouer avec une équipe, en être partie prenante, on n'a rien à foutre dedans», a conclu Blain. Toute ressemblance avec une autre équipe de France serait purement fortuite.