Joakim Noah refuse l'équipe américaine

BASKET «Par amour du maillot bleu»…

B.V.

— 

Le basketteur français Joakim Noah, lors d'un match contre les Clevaland Cavaliers, le 22 avril 2010 en play-offs NBA.
Le basketteur français Joakim Noah, lors d'un match contre les Clevaland Cavaliers, le 22 avril 2010 en play-offs NBA. — J.Gress/REUTERS

Joakim Noah a mis les choses au clair. Pour expliquer son absence aux championnats du monde en Turquie, où la France a été éliminée en huitièmes de finale, l’intérieur des Bulls a donné une interview au Journal du dimanche. Il y explique qu’il a fait une «boulette». «J’avais dit au coach que cela [sa présence ou non aux Mondiaux, ndlr] dépendait de mon contrat et la fédération française comprenait ma situation. Mais je ne savais pas que les négociations allaient prendre autant de temps. J’aurais dû expliquer plus clairement ma situation dans les médias. Mon contrat, mais aussi ma longue saison, où j’ai dû jouer avec des piqûres de cortisone avec mes soucis au pied (aponévrose).»
 
Avant de faire une révélation de poids. «Les Américains m’ont contacté cet été, explique-t-il. Ils cherchaient des pivots valides. C’était la possibilité d’évoluer avec de grands joueurs. Mais je le répète: je veux jouer avec l’équipe de France, c’est mon rêve. Cela ferait très plaisir à ma grand-mère et j’ai envie que ma famille soit fière. Je vais venir l’année prochaine et je vais mouiller le maillot bleu.»