la Fédérale 1 botte les Strasbourgeois

— 

Le pied de Guillaume Kriegel n'a pas tremblé, hier, à Hautepierre. Le trois-quart centre strasbourgeois a inscrit 15 points lors de la victoire du Racing face à Annecy (25-9). La première en Fédérale 1, cette saison. La première à ce niveau depuis cinq ans. Et dans un duel entre promus qui visent le maintien, elle n'est pas négligeable.
En début de rencontre, Guillaume Kriegel s'est servi de son pied droit pour enquiller deux pénalités et permettre aux Strasbourgeois malmenés par les Haut-Savoyards de rester dans la partie (6-6, 34e). « On a su faire le dos rond quand ça n'allait pas, remarque Philippe Braem, le coach du Racing. On a fait preuve d'expérience et de maturité. »

Deux pénalités de 50 m
Après une interception, Guillaume Kriegel, d'un maître coup de pied, a envoyé la flèche Hervé Le Palud à l'essai (11-6, 40e). En seconde période, il a fait gonfler le score avec deux pénalités de 50 m qui ont ôté à Annecy l'espoir d'entrevoir le point de bonus défensif. Une nouvelle pénalité et un essai en toute fin de match d'Arnaud Duvernois ont alourdi le score et l'ont rendu flatteur (25-9). Ce que reconnaît Philippe Braem. Inquiet par la préparation des siens, il craignait de perdre des points lors des quatre premiers matchs. Ses joueurs en ont déjà engrangé cinq après deux rencontres.F. H.