Formule 1: le Grand Prix d'Italie est à revivre en live comme-à-la-maison

A.P. (B.V. pour le live)

— 

Fernando Alonso lors des qualifications du Grand Prix d'Italie, le 11 septembre 2010 à Monza.
Fernando Alonso lors des qualifications du Grand Prix d'Italie, le 11 septembre 2010 à Monza. — A.Garofalo / REUTERS
DEPART A 14H
C'est la fin de ce Grand Prix. Merci de nous avoir suivi et à ce soir pour les lives foot.
Alonso revient quant à lui à 21 points de la tête.

@Ver à Pomme: Oui il est pas mal, surtout qu'il reste sur deux victoires et une deuxième place en quatre Grand Prix. Vu sa forme du moment, moi je le vois bien champion du monde d'ici 2 mois.
Au classement général, Webber reprend donc la tête au grand perdant de la soirée, Hamilton (187 points contre 182).
Il s'impose devant Button, Massa, Vettel, Rosberg et Webber.
C'est fini, Alonso s'impose et offre à la Scuderia Ferrari une victoire chez elle, en Italie!
53/53: Et Vettel s'arrête, dans le dernier tour. Mais il garde sa quatrième place.
51/53: Alonso a fait un tout droit dans une chicane. Sans gravité.
50/53: Et il fini par passer! Il prend la sixième place.
50/53: Hulkenberg refait une queue de poisson à Webber. Ca ne plait pas du tout à Webber qui lève le bras en s'enervant.
48/53: Webber est tjrs derrière Hulkenberg, à moins d'une seconde. Il attaque tout ce qu'il peut l'Australien.
47/53: Vettel, qui ne s'est pas arrêté, est quatrième. Vu qu'il reste six tours, il pourrait presque aller au bout là.
46/53: Alonso tient bien devant, quatre secondes d'avance désormais.
43/53: Alonse tourne en 1'24'6. Ca va un peu vite pour Button, qui est deux secondes derrière.
42/53: Grosse course de Massa tout de même, qui reste au contact des deux premiers.
@ver à pomme: je voudrais bien réagir à tes propos, mais comme c'est assez fréquent que tu postes je me permets de faire cette remarque: je ne comprends rien à ce que tu écris!
39/53: Pendant ce temps là, Mika Schumacher est neuvième, tranquillou.
38/53: Alonso s'arrête et rédemarre...... DEVANT BUTTON. Ca s'est joué à rien!
38/53: Hulkenberg sort des stands juste devant Kubica et l'oblige à freiner. Du coup, Webber passe Kubica.
37/53: Et voilà, Button aux stands
36/53: Webber s'arrête et repart derrière Kubica, dommage.
35/53:  A la radio, on demande à Button de "tout donner" avant de rentrer aux stands.
34/53: Kubica est le premier à s'arrêter aux stands.
33/53: Moins d'une seconde entre Alonso et Button. Et Alonso attaque.
31/53: La première place pourra peut-être se jouer lors du pit stop. Il n y a toujours qu'un très faible écart entre Button et Alonso.
30/53 Les derniers sont déjà à plus d 'un tour de retard. A mi course.
28/53: Webber remonte sur Hulkenberg. S'il prenait une cinquième ou sixième place, ce serait une belle affaire pour lui.
25/53: On arrive à mi-course, il n y a pour l'instant rien de fait en tête, même si le top3 semble dessiné.
23/53: Bizarre, Vettel semble être reparti sans problème. On aurait tenté une feinte de problème mécanique pour nous faire le coup du laisser passer  chez Redbull ?
21/53: Vettel semble avoir un problème de moteur et laisse passer son coéquipier Webber, qui repasse 7e
20/53: Toujours moins d'une seconde entre Button et Alonso
18/53: Webber est déjà à 18 secondes de la tête. Il ne va pas gagner beaucoup de points ce soir. En même temps, il lui suffit d'une 8eme place pour reprendre la tête du classement des pilotes, vu qu'Hamilton est déjà à la douche.
17/53: Les 3 leaders tournent en 1'26'6. Autant dire que ça envoie du lourd devant.
16/53: Pour l'instant, pas sur que Massa soit vraiment plus rapide qu'Alonso. En tout cas, pas suffisament pour que la scuderia décide de faire de management et laisse Massa passer.
@Rider: C'est mal barré pour ta pissette sur Webber. Très mal barré.
14/53: Vettel, 7eme, a encore raté la fête. Il pointe à 13 secondes de la tête. Il y a deux semaines en Belgique, il était rentré dans Button.
13/53: Button accèlère, 1,5 seconde d'avance sur Massa.
10/53: Meilleur tour en course pour Massa, qui revient sur Alonso.
8/53: Une demi seconde d'écart entre Button et Alonso et entre Alonso et Massa. Après, le trou est fait: Rosberg, le 4e, pointe à 6 secondes.
7/53: Hamilton, tête basse, rentre au paddock. Bah ouais, coco, t'as déconné.
6/53: Webber passe Schumi à la 8eme place. Il lance son incroyable remontée peut-être?
5/53: Pour l'instant, Button fait une sacré affaire au classement général, avec l'abandon d'hamilton et la 9eme place de Webber
4/53: Vettel suffoque à la 7eme place, juste devant ce bon vieux Michael Schumacher.
4/53: Webber a aussi bien raté son départ , il se retrouve dans le traffic, à la 9eme place.
3/53: Button prend un peu le large en tête, avec le meilleur temps en course
2/53: Et Hamilton derrière vient tenter de passer Massa, le touche et casse sa direction. C'est déjà l'abandon pour le leader du championnat du monde.
1/53: Ca bataille dur au départ, et Button bouffe Alonso au départ.
14h00: Le départ va être donné...
14h00: L'objectif, dans ce GP, c'est quand même d'aller vite dans les lignes droites. Pas plus compliqué que ça.
13h58: C'est parti pour le tour de chauffe et les zigzag qui vont avec.
13h55: C'est le circuit le plus rapide de la saison. On devrait avoir de l'action, surtout avecle règlement de comptes en tête.
13h50: En même temps, avec la victoire à 25 points, ca peut aller vite.
13h45: Pour cette quatorzième manche, c'est un peu la dernière chance d'Alonso et de Button, tous les deux en première ligne, de rester dans la course pour le titre. Ils sont un peu largés au classement des pilotes, à 41 et 35 points du premier, Hamilton.
13h42: Bonjour à tous. Dans 15 minutes, place au départ à Monza.

Avant course

Pour s’imposer à Monza, il n’y a pas de secret: Il faut un gros moteur, un gros cœur et une voiture avec le minimum d’appuis pour filer comme une flèche dans les interminables lignes droites. Hockenheim devenu un gentil tourniquet, Monza reste le dernier circuit pour moteur. Un réjouissant anachronisme.

>> La ligne de départ est ici

Samedi, Fernando Alonso a signé la pole position devant des tifosis déchaînés. Pour son premier Grand Prix d’Italie avec Ferrari, l’Espagnol ne paraît pas écraser par la pression et partira devant Jenson Button, Felipe Massa, Mark Webber. Plus en retrait, Lewiw Hamilton et Sebastian Vettel se partagent la troisième ligne. S’il souhaite conserver ses chances pour le titre mondial, Vettel n’a plus le droit à l’erreur (et des erreurs l'Allemand en a commis quelques-unes cette saison).

On se donne rendez-vous pour suivre ce Grand Prix d’Italie déterminant dans la course au titre mondial.