Kim Clijsters triple la mise à l'US Open

A.P.

— 

Kim Clijsters après sa victoire à l'US Open 2010.
Kim Clijsters après sa victoire à l'US Open 2010. — K.Lamargue / REUTERS

Expédiée, balayée, écrasée, Vera Zvonareva a vécu un cauchemar de 59 minutes sur le Central de l’US Open. Tête de série numéro deux et tenante du titre, Kim Clijsters n’a laissé aucune chance à la Russe en pliant cette finale de l’US Open 2010 en deux sets secs: 6-2, 6-1. La Belge se sent comme chez elle à New-York où elle remporte son troisième titre. Mieux encore, la jeune maman de 27 ans vient d’aligner sa 21e victoire consécutive sur les courts de Flushing Meadow.

Comme l'an passé, Jada, née il y a deux ans et demi, a accompagné sa maman sur le court après la remise du trophée. Mais la petite, un peu apeurée, est restée muette au micro. Sa maman a en revanche eu une pensée pour les New-Yorkais en ce jour anniversaire des attentats du 11 Septembre: «Il y a neuf ans, le monde a changé. C'était un honneur de jouer ici et de vous offrir un peu de distraction en ce jour».

Après une retraite anticipée entre 2006 et 2009, Clijsters entend bien désormais se faire plaisir sur le circuit WTA: «Maintenant que je joue bien, je ne vais pas tout arrêter, je veux que ça continue, tant que je trouve l'équilibre entre le tennis et la vie de famille. Quand Jada aura l'âge de l'école obligatoire, ça sera une autre histoire.» Si on calcule bien, ses adversaires ont encore quatre ans à se «coltiner» maman Clijsters.