Ligue 1 : avertissements sans frais pour Henrique

©2006 20 minutes

— 

Il peut être aussi gentil en dehors des terrains qu'il est teigneux dès qu'il enfile le maillot des Girondins

Appelé régulièrement à remplacer Kodjo Afanou en défense centrale depuis décembre, averti à cinq reprises depuis janvier, Henrique a démarré l'année pied au plancher

Son tempérament de feu lui vaut désormais une réputation sulfureuse auprès des arbitres de L1

Récemment, il a eu des gestes limites face à l'Auxerrois Peguy Luyindula ou au Lensois Jussiê

L'homme aux coudes aiguisés s'en défend

« Mes coudes, c'est juste pour me protéger, dit-il

Jussiê, je l'avais déjà croisé dans le championnat brésilien et on n'est pas amis

» Au coup de sifflet final, les deux hommes ont donc réglé leurs contentieux dans le couloir de Chaban, le 28 janvier (1-0)

« C'est un joueur qui impose un gros défi physique aux attaquants

Il est intransigeant », remarque Ricardo, qui s'y connaît en rigueur défensive

A l'écoute des conseils du technicien brésilien, l'ancien joueur de Flamengo, qui se dit « très satisfait » de ses débuts en L1, espère que Bordeaux décrochera une place en Ligue des champions en fin de saison

« A vrai dire, cette compétition, j'y pensais déjà à ma signature », glisse-t-il

Henriquel attend désormais de trouver les chemins des filets et rêve d'imiter Beto, auteur de deux buts pour sa première titularisation

D'ailleurs, il ne redoute pas la concurrence en défense centrale

« Nous sommes trois pour deux places, et alors ? Si Beto est meilleur que moi, je m'y ferai mais c'est Ricardo qui choisit ses joueurs

» A 22 ans et après un apprentissage version accélérée suite à l'épisode Afanou, Henrique veut suivre la trajectoire de Lilian Thuram

« C'est mon modèle, c'est d'ailleurs pour cela que j'ai prénommé mon fils Thuram », conclut-il d'un large sourire

Stéphane Deschamps