Gunther Love: «Nous exigeons d'être invités à l'Elysée, avec tous les médaillés de l'été»

INTERVIEW Le Parisien a de nouveau remporté le titre mondial d'Air Guitare...

Propos recueillis par Magali Gruet

— 

Le Français Sylvain Guimene, alias Gunther Love, lors des championnats du monde d'Air Guitare 2010, à Oulu, en Finlande, le 27 août 2010.
Le Français Sylvain Guimene, alias Gunther Love, lors des championnats du monde d'Air Guitare 2010, à Oulu, en Finlande, le 27 août 2010. — AFP PHOTO / LEHTIKUVA / Markku Ruottinen

Vendredi soir, Gunther Love a remporté en Finlande pour la seconde année consécutive le championnat du monde d’Air Guitare. La seconde place revient à une autre Parisienne, Eva Gina.

Vous étiez-vous préparé à cette compétition?

Pour la première fois je ne me suis pas entraîné, j’avais pour objectif de me saborder. Mais l’organisateur m’a provoqué avant les épreuves, donc j’y suis allé presque à donf. Au premier tour, j’ai fait un suicide : un saut avant où j’atterris sur le dos. J’ai perdu trois côtes. Là, je ne peux plus bouger.

Comment avez-vous fêté la victoire?

En levant les bras en l’air.

Comment vivez-vous la célébrité?

Avec Eva Gina nous avons vengé l’équipe de France de foot. L’écurie Air Nadette (son groupe d’origine, ndr) est au top de sa perf, et nous exigeons maintenant d’être invités à l’Elysée, avec tous les médaillés de l’été. Il y a pas de raison!

Comment votre personnage va-t-il évoluer?

J’envisage de changer de look, car la moustache et le body doré, je n’en peux plus. Je vais peut-être me contenter de la chaîne dorée, et demander à Cartier de m’en filer une! Sinon, l’année prochaine, j’irai en argent, comme ça je serai deuxième. Là j’ai été trop con, j’y suis allé en or donc le jury s’est dit que j’étais forcément premier.

Vous avez des projets?

La victoire de l’année dernière m’a ouvert des portes. Je vais travailler pour Canal Plus à la rentrée.