Ben Arfa «est victime d'un gourou», selon son père

E.B.

— 

Hatem Ben Aarfa, lors du Trophée des Champions à Tunis, le 28 juillet 2010
Hatem Ben Aarfa, lors du Trophée des Champions à Tunis, le 28 juillet 2010 — NIVIERE/SIPA

Les parents de footballeurs parlent rarement des choix sportifs de leurs fistons. Kamel Ben Arfa, lui, ne se prive pas de donner son avis dans les colonnes du Parisien sur la façon dont est gérée la carrière de son fils. Selon lui, Hatem «est totalement perdu» en ce moment, rejetant la faute sur le principal conseiller du joueur, Michel Ouazine.

«Hatem est victime d’un gourou. Ouazine l’a éloigné de ses proches et il habite chez lui à Marseille (…) Il vit avec l’argent de mon fils, il ne paie jamais ses avions et ses hôtels. Ah oui j’oubliais: il n’a pas de licence d’agent!» De son côté, le conseiller du joueur se défend en affirmant qu’il «ne recherche ni la gloire ni l’argent. Seuls l’avenir et la carrière d’Hatem m’importent. (…) C’est à son fils qu’il s’attaque à travers moi».

«Un énorme gâchis»

Le joueur de 23 ans est toujours en conflit avec son club l’Olympique de Marseille, avec lequel il refuse de s’entraîner. Selon le père, c’est Michel Ouazine qui «a miné le terrain et fait péter les plombs à Hatem. C’est lui qui lui a conseillé de dire du mal de Didier Deschamps et qui lui a fait croire que c’était super-facile de lui trouver un nouveau club».

Pour Ouazine, la situation est un peu plus complexe: «Le père d’Hatem ne comprend rien à la situation. Il noircit volontairement le tableau». Alors qu’il doit décider de son avenir, le joueur ne devrait pas être éclairé par ces déclarations contradictoires.

Selon l'Equipe de ce lundi, Hatem Ben Arfa serait proche du Werder Brême. Il ne resterait plus qu'à finaliser l'accord avec le club phocéen.