Evra suspendu cinq matchs, trois matchs pour Ribéry

FOOT La commission de discipline de la FFF a eu la main lourde...

A.P.
— 
Le défenseur de l'équipe de France, Patrice Evra, lors d'une conférence de presse, le 18 mai à Tignes.
Le défenseur de l'équipe de France, Patrice Evra, lors d'une conférence de presse, le 18 mai à Tignes. — F.Fife/AFP

Laurent Blanc ne voulait pas de sanction pour les meneurs de la mutinerie de Knysna, la commission de discipline de la FFF en a décidé autrement. Elle s’est même montrée impitoyable envers certains. Patrice Evra, capitaine des Bleus lors de la Coupe du monde, écope de cinq matches fermes pour son rôle lors de la grève de l’entraînement du 20 juin. Considéré comme l’un des meneurs de cette fronde, Franck Ribéry (vice-capitaine) est suspendu pour trois matchs. Jérémy Toulalan – dont l’avocat a rédigé la fameuse lettre lue par Raymond Domenech – s’en sort mieux puisqu’il ne ratera qu’un match. La commission  n'a pas sanctionné Eric Abidal pour les faits reprochés à Knysna. Plus que son rôle lors de la grève, il était principalement reproché au défenseur d'avoir refusé de jouer le dernier match des Bleus à Bloemfontein face à l'Afrique du Sud.

Anelka prend 18 matchs

Si ses joueurs peuvent toujours espérer revenir en sélection, Nicolas Anelka peut faire une croix sur sa carrière en bleu. La commission a infligé une suspension de 18 matchs à l’attaquant âgé de 31 ans. Anelka paye au prix fort ses insultes adressées à Raymond Domenech dans les vestiaires à la mi-temps de France-Mexique. La nature exacte des insultes reste cependant contestée. Le joueur ne les a jamais révélées, déclarant juste dans France Soir: «Je marmonne dans mon coin des choses qui resteront dans le secret des vestiaires. Et qui auraient dû y rester». Son renvoi du groupe France le 19 juin après la révélation d'insultes avait en tout cas provoqué un mouvement de grève des Bleus, le 20 juin à Knysna, en solidarité avec le joueur de Chelsea.

Sur les cinq joueurs convoqués mardi devant la commission de discipline, seuls trois se sont présentés: Abidal, Evra et Toulalan. Le Bayern Munich avait refusé de libérer Ribéry, son joueur-vedette, qui disputait lundi soir le 1er tour de la Coupe d'Allemagne et doit jouer vendredi le premier match du Championnat d'Allemagne. Anelka, lui, n'a plus donné signe de vie auprès de la Fédération depuis l'affaire de Knysna. La FFF ne se faisait guère d'illusion sur la présence à l'audition mardi du joueur. Au fond de lui, l’intéressé devait savoir ce qui allait l’attendre.