Coupe du monde: Allemagne-Uruguay à revivre en live come-à-la-maison

Antoine Maes

— 

"Mein Name ist Klose et j'adore glisser sur les genoux et marquer des buts en Coupe du monde." Allemagne-Argentine, le 3 juillet 2010. 
"Mein Name ist Klose et j'adore glisser sur les genoux et marquer des buts en Coupe du monde." Allemagne-Argentine, le 3 juillet 2010.  — © Kai Pfaffenbach / Reuters
Allemagne-Uruguay: 0-0
C'est fini. Un superbe match entre ces deux belles équipes. L'Allemagne a mis un but de plus que les potes de Forlan, encore incroyable ce soir. L'Uruguay a réalisé une superbe Coupe du monde (Perez au turbin, Suarez et Forlan à la finition). Idem pour l'Allemagne que l'on risque de retrouver à l'Euro 2012, au Brésil 2014, au championnat d'Europe 2016, etc, etc, etc.
93': Forlan, trouve la barre sur le coup franc. Encore un coup de Paul le poulpe. Sacré animal.
92e: Friedrish met ipon à Suarez. Coup franc juste devant la surface. Le mur allemand fait 8 mètres de long.
91': Tasci remplace Özil. Encoreu un petit jeune. Il y a de la réserve en Bundesliga.
90': Les arrêts de jeu. Et l'Uruguay continue de presser.
87': Kiessling vient de foirer sa troisième occasion. Dans deux plantages, il sera chaud.
85'e: Par contre, ça laisse des espaces pour les Allemands en contre. Boatreng tente la frappe. Avec Muslera, on ne sait jamais. Mais le tir est contré.
84e: La Celeste ne baisse pas les bras. Suarez continue à régaler sur la droite. Ce match n'est pas fini.
82e: Après une partie de billard dans la surface, le ballon rebondit sur la jambe et Khedira marque de la tête. Paul le Poulpe est imbattable.
81': Kroos, Kiesling. Löw fait rentrer la jeune garde.
78': Ca sent bon les prolongations. Surtout si Kiesling continue.  à rater des têtes aussi faciles;
77': Muslera continue à repousser les tirs allemands. Sans jamais capter un ballon.
74': Sur une chute, Muller a l'air de s'être fait mal au poignet.
72': Entrée de Kiessling qui remplace Cacau. Low est en mode rock n' roll. Sérieux Kiesling que seuls les fans de Leverkusen connaissent.
68': Chaud Cacau. Mais le joueur l'allemand balance au-dessus. Le ballon part d'une surface à l'autre. Un match passionnant.
65': Beaucoup plus de fautes à l'heure de jeu. La fatigue va peser.
62': Après le petit pont de Suarez sur Friedrich, Schweini vient sauver les meubles. Lem ilieu du Bayern est partout en ce moment.
61': C'est encore très chaud dans la surface. Forlan rate sa dernière passe.
59': Et oui, @boucot, cette boulette vous est offerte par la maison. Après 63 lives, on commence à fatiguer.
58': Suarez balance une mine bien repoussé par Butt. Muslera apprécie.
57': Perez prend son petit après avoir touché pour la 23e fois Schweini qui commence à s'énerver. Oh, le joli petit couple.
55': Paul le poulpe doit se frotter les tentacules. Il suffit que je me moque de lui pour que l'Allemagne égalise.
54e: Encore une sortie totalement foirée de Muslera sur un centre de Boateng.  Jansen place sa tête. Ca rentre. Tranquille.
52e: N'empêche que Paul le poulpe, lui qui a pronostiqué l'Allemagne, doit avoir chaud aux tentacules dans son aquarium.
50e:  Un des plus beaux buts du Mondial pour Forlan. Sublime. Le Blond magnifiuque claque une volée incroyable, à l'instinct. Ca rebondit, Butt ne bouge même pas. A noter le beau centre d'Arevalo.
49': Enorme action uruguayenne. Forlan lance Cavani qui remet en retrait. Suarez rate son tir. Deuxième caviar ratée par Suarez. Mais Forlan est en feu.
48e: Muslera n'est pas le gardien du Mondial. Encore une sortie foirée.

47e: Pour ceux qui s'intéressent à Paul le Poulpe, sachez que le devin a de plus en plus de concurrence. Comme avec ces éléphants.







46e: Comme d'habitude, les Allemands prennent le contrôle du jeu.
46e: C'est reparti. Et il ne pleut plus.
Mi-temps à Johannesburg, match de foot très agréable entre deux équipes joueuses (1-1). Score de parité logique. 
45e. ça chauffe de part et d'autre, mais Suarez comme Cacau sont finalement muselés par la défense adverse.
45e. Quelle faute de main somptueuse de Muslera sur une sortie aérienne. Qui a enduit ses gants de vaseline?
44e. Coup franc de Schweinsteiger dévié en corner par Diego "The Mentalist" Lugano.
42e. C'est bien ce qu'on disait pour Suarez, il rate un face-à-face avec Butt en croisant trop sa frappe. De la main, il aurait peut-être été plus précis.
40e Nouvelle récupération magistrale de Diego Perez, mais Forlan et Suarez s'emmelent les pinceaux. A force de jouer gardien, Suarez perd ses réflexes d'attaquant.
38e Temps sympa sur Port-Elisabeth, il pleut des cordes. On se croirait à Boulogne-sur-Mer. Sauf pour le niveau de jeu.
36e. Özil est pas très frais ce soir, mais Khedira ou Schweini assurent. Eux aussi ont bien mangé au petit déj.
34e. Les Uruguayens sont en forme. Ils ont eu droit à un petit déj copieux.
32e. On ne s'embête pas pendant cette petite finale, où les deux équipes proposent un bel allant.
29e. Au départ de l'action, une récupération magistrale de Diego Perez dans les pieds de "Schweini". Perez est en tête de la stat du nombre de ballons grattés sur ce Mondial.
28e. Egalisation de l'Uruguay par Cavani, seul face à Butt, quelle superbe contre-attaque!
27e Sinon, on est sans nouvelle de notre envoyé spécial à Johannesburg depuis ce papier-là. On va commencer à s'inquiéter.
25e Situation très chaude dans la surface allemande, Friedrich dégage à l'arrache.
22e Paul le Poulpe tient son 7e pari réussi d'affilée. Ce mec est incroyable.
21e Ce petit gars est excellent, il se situe dans la droite ligne de Gerd Müller, Der Bomber. Il devrait être désigné ce dimanche meilleur jeune du Mondial par la FIFA.
20e C'est le cinquième but de la compétition du prodige allemand, 20 ans, meilleur buteur de la Coupe du monde.
18e But de Müller!, qui reprend de prêt un mauvais arrêt de Muslera sur une mine de Schweinsteiger.
16e Schweinsteiger, il est aussi bon qu'il est laid. La réciproque est vraie.
@qu4rante écoute, l'Uruguay ne fait pas pitié pour l'instant, au contraire. Manque juste un peu de précision près de la surface allemande.
14e Beaucoup de passes ratées et d'actions inabouties, ça sent vraiment la fin de Coupe de monde.
12e Rappelons que Luis Suarez fait son retour dans l'équipe d'Uruguay/ Mais pas au poste de gardien, il ne veut pas humilier l'attaque allemande.
11e Paul le Poulpe n'a pas évoqué un 0-0 dans ces pronos, cela ne devrait donc pas durer.
10e Transversale de Friedrich, qui catapulte de la tête un ballon sur corner!!!
8e Corner pour l'Allemagne, qui a abordé ce match avec de belles intentions. Les Uruguayens se dégagent en catastrophe.
7e Oooh, ça passe pas loin ce coup franc de Forlan. Le cannonier va frapper ce soir, ça se sent.
6e Main de Cacau dans le mur et nouveau coup franc excellement bien placé pour Forlan.
4e L'Allemand Dennis Aogo découpe Diego Perez. Pauvre de lui, cette erreur de jeunesse va lui coûter cher, Perez le pitbull monégasque va le croquer.
3e Cacau se chauffe en inscrivant un but immédiatement annulé par le jeu de touche. Chaud, chaud, chaud Cacau. Ok, je sors.
2': L'Allemagne a le pied sur le ballon. Premier centre mais Le mentaliste Lugano est déjà au charbon.
1': C'est parti. Je mets une pièce sur l'Allemagne.
20h27: "Grâce à l'Allemagne, le football est entré dans une nouvelle ère." Christian Jeanpierre est en forme.
20h26: Bon, c'est une sorte d'échauffement avant la finale. En plus généralement il y a des buts lors des petites finales.
20h25: Place aux hymnes. L'Uruguau récupère son défenseur blondinet, Lugano.
20h15: Bonsoir à tous. Klose est sur le banc. Pas sûr que le record de Ronaldo tombe ce soir.

Allemagne : Butt - Boateng, Mertesacker, Friedrich, Aogo - Khedira, Schweinsteiger - Müller, Özil, Jansen - Cacau.

Uruguay : Muslera - Fucile, Lugano, Godin, Caceres - M. Pereira, Perez, Arevalo Rios - Forlan - Cavani, Suarez.

De notre envoyé spécial à Johannesburg,

En plus, on connaît déjà le vainqueur. Paul le Poulpe l'a annoncé, c'est bien la Mannschaft qui va terminer sur la 3e marche du podium de cette Coupe du monde, en battant l'Uruguay. Alors quel intérêt y a-t-il à suer une dernière fois pour les grands perdants des demi-finale? Pour les coéquipiers de Diego Forlan, incertain pour cette partie, la question ne semble même pas se poser. «On devra laisser une bonne image. Il s'agira d'une autre opportunité de montrer que l'Uruguay peut jouer au même niveau que les trois autres demi-finalistes. Cette rencontre est importante pour moi. Rien ne dit qu'on va le gagner, mais je peux vous assurer qu'on le prépare comme des morts de faim», promet le sélectionneur de la Celeste, Oscar Tabarez. Alors qu'ils pensaient rentrer au pays beaucoup plus tôt, les Uruguayens n'ont aucune envie de finir leur compétition avec deux défaites de suite.

Les remplaçants pour l'Allemagne?
La vraie différence avec l'Allemagne est là. Habituée du dernier carré, la Mannschaft galère à digérer sa défaite contre l'Espagne (1-0). «On a essayé de se reposer et de penser à autre chose. Ce n'est pas évident de gérer la situation», reconnaît Thomas Müller. Le moral semble tellement bas que Joachim Löw réfléchit très fort à lancer l'armée de réserve. «On réfléchit encore à faire un geste pour les joueurs qui n'ont pas beaucoup joué, voire pas du tout, pour les remercier de leur sérieux depuis le début de la préparation et leur permettre de se mettre en évidence», explique Oliver Bierhoff, le manager général allemand. Pour ne rien arranger, les Allemands finissent sur les rotules. Outre le sélectionneur, Philippe Lahm et Lucas Podolski ont chopé la crève. Le seul motivé est Miroslav Klose. Si l'attaquant marque deux fois dans ce match, il dépassera le record de buts en Coupe du monde détenu par Ronaldo (15). Il peut lire les statistiques pour se donner du courage: depuis trente ans, il y a toujours eu au moins trois buts dans ce match que personne ne tient jamais vraiment à jouer.